Adieu, Bebel

Les nouvelles d’aujourd’hui sont tristes. Tout le monde ne parlera que de Jean-Paul Belmondo cette semaine, et c’est bien mérité. Pour ma part, je ne connaissais Belmondo que pour son petit rôle dans « Casino Royale » (le vrai film, pas la parodie avec Daniel Craig) jusqu’à l’année dernière. Mais il m’a tellement marqué. J’ai dû visiter les Galeries Lafayette Haussmann juste à cause de cette scène :

Nom, je n’ai pas essayé de lui copier. (Source)

On a parlé de lui dans Le cerveau, Peur sur la ville, L’homme de Rio, Flic ou voyou, Week-end à Zuydcoote, et juste le week-end dernier, Les mariés de l’an deux. Mais avant le blog, mon premier film dont Bebel est la star était L’as des as. Ce film a l’une de mes répliques préférées, où le leader allemand est interviewé par une journaliste, et il dit « Je veux massacrer les français ! » Il y a une pause un peu trop longue, puis il ajoute « Aux Jeux Olympiques, naturellement ! » Ce moment-là n’appartient pas à Belmondo lui-même, mais c’est typique de son humour, et c’est impossible de croire qu’il existerait sans lui.

3 réflexions au sujet de « Adieu, Bebel »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s