Bébel derrière le Rideau de fer

Pendant ces dernières deux semaines, comme le reste du monde, moi, je lis n’importe quoi que je trouve sur Belmondo. Mais j’ai trouvé un article très intéressant pour partager. Il vient de Radio Prague International, et je suis sûr que c’est des nouvelles pour vous aussi qu’ils ont une service en français. Il s’appelle Adieu, Bébel, l’As des as de tous les Tchèques.

Selon Jiří Dědeček, « écrivain, musicien et traducteur du français » :

Parce que les réalisateurs comme Godard étaient considérés comme des hommes de gauche, et que les films de Claude Zidi et Philippe de Broca étaient des comédies, alors ils pouvaient être montrés ici..

Ça explique donc comment ils pouvaient regarder les films de Belmondo. Mais pas seulement lui ! L’intervieweur demande :

Ici, et sans doute en Slovaquie aussi puisque tous ces films étaient vus dans la Tchécoslovaquie d’alors, dans le panthéon cinématographique populaire des Tchèques, il y a trois noms : Jean-Paul Belmondo, Louis de Funès et Annie Girardot.

Et il s’avère que les tchèques sont bien éduqués sur les films français. M. Dědeček répond :

J’ajouterais aussi Lino Ventura et Alain Delon.

Ça m’a rendu curieux — trouverait-on la même chose dans d’autres pays d’Europe de l’Est ? Voilà, en Pologne :

« Escalier en carton, adieu à Jean-Paul Belmondo et à un dieu à moto. Une journée en images »

En Hongrie :

« Le nom de Jean-Paul Belmondo était connu de tous, et la nouvelle de sa mort a secoué le monde. Maintenant, il s’est avéré qu’il était prêt à passer. »

En Lettonie :

« Entre les saints et les fous : Jean Paul Belmondo commémore Pierre fou, fou, dit Ferdinand Griffon. La nihiliste Michelle de Paris. Adrien, un pilote arrivé à Rio. Egalement légionnaire français énigmatique des débuts de la servitude au Casino Royale (1967). Ce ne sont là que quelques-uns des plus de 70 films de Jean Paul Belmondo (1933-2021). Il y a quelques jours, l’un des acteurs les plus importants du cinéma français et mondial est décédé à l’âge de 88 ans. »

Selon la Radio publique arménienne :

« Jean-Paul Belmondo est décédé »

L’article le plus détaillé que je pouvais trouver est carrément celui des tchèques. Mais c’est bien clair que notre héros est suffisamment connu pour qu’ils écrivent tous à propos de lui. Je peux vous dire qu’aucun article ici n’est une traduction de quelque chose de AFP ou franceinfo.

Non, je ne parle aucune de ces langues. Mais on peut faire de petits miracles avec Google, Wikipédia, et quelques devinettes chanceuses !

2 réflexions au sujet de « Bébel derrière le Rideau de fer »

Répondre à Bernard Bel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s