Archives pour la catégorie Musique

Je découvre Alain Souchon

J’ai pris un autre cours en musique avec l’Alliance Française. Cette fois, nous avons discuté la musique d’Alain Souchon. Nous avons commencé avec cette chanson, «L’amour à la machine» :

J’avais du mal à la comprendre, parce qu’on doit savoir quelques choses qui ne sont pas toutes claires si vous n’avez pas grandi dans la culture: quel genre de machine qui peut faire bouillir d’eau (à laver, pas à café !), et que l’eau de Javel n’est pas d’eau.

Il y avait aussi celle-ci. C’est «Le baiser», mais pas l’une d’Indochine :

J’étais étonné. On ne peut plus raconter une histoire comme celle-ci aux États-Unis — un baiser d’une inconnue !

Qu’est-ce qu’il a pris ?

Dans ma boîte aux lettres aujourd’hui, un livre appelé «Kissing My Songs». Il traite des premiers 11 albums d’Indochine, et il est une collection d’interviews entre Agnès Michaux et Nicola Sirkis.

Il n’est pas le genre de livre qu’on doit lire de l’avant vers l’arrière. Chaque chapitre commence avec un interview bref sur l’enregistrement d’un album, puis des questions sur chacune des chansons dans l’album. J’espérais que ce livre m’aiderait de mieux comprendre certaines de leurs paroles. J’ai encore la plupart du livre à lire, mais je peux vous le dire déjà : il est parfois très utile, mais pas tout le temps. Des exemples :

J’appelle «Un jour dans notre vie», «Un été français», et «Nos célébrations» la trinité parce qu’elles sont les trois chansons les plus importantes pour moi. Ce livre est sorti avant les dernières deux, mais j’avais hâte d’apprendre plus sur «Un jour dans notre vie». Et je n’étais pas du tout déçu. Grâce à ce livre, j’ai appris que le texte «Illuminations» de Rimbaud et l’album «Teenage Depression», du groupe britannique Eddie and the Hot Rods, étaient les inspirations de cette chanson. Pensez-vous que je les étudierai ? Bien sûr !

La discussion de «3e sexe» vaut également le prix du livre pour moi. Je n’ai pas grandi avec Indochine, mais quand on regarde cette vidéo de «Putain de Stade», on comprend tout à coup :

Honnêtement, je ne peux pas regarder cette vidéo sans pleurer, ni celle-ci ni celle de «L’Aventurier». Ces chansons n’appartiennent plus à Indochine, mais à toute la francophonie. Dans ce livre, il parle de l’inspiration des Beatles et « I wanna hold your hand » pour «On se prend la main», même s’il préfère les Rolling Stones.

Par contre, il n’a rien à dire sur «Miss Paramount», sauf que sa copine a fait les choses dans la chanson pendant qu’ils ont regardé «Shining» ensemble. Je crois qu’il a emprunté le nom d’un personnage des histoires de Bob Morane, mais le livre ne nous dit pas. Il n’a pas non plus rien à dire sur la chanson «Alice & June». J’aurais voulu apprendre pourquoi la chanson est appelée «Alice & June», mais il n’y a pas de June dans les paroles !

Ce livre a donc ces fautes, mais je le recommande aux fans d’Indochine quand même. Quand c’est bon, c’est merveilleux !

Qu’est-ce qu’il y a, Mickey ?

Je sais que je parle beaucoup trop d’un seul épisode de Taratata, mais elle m’a donné tellement d’idées que je ne suis pas encore fini de les trouver. Ce soir, j’ai encore écouté M. Mickaël Furnon, bien connu sous le nom Mickey 3D. Et cette chanson — on a un problème, Monsieur ?

Ça commence avec les paroles «Je n’ai pas peur des américains». Et pourquoi est-ce qu’on doit avoir peur des américains ? Je ne mords pas !

Je plaisante, mais ce serait très étrange, s’il y avait une chanson en anglais avec ce sentiment sur des autres gens.

Le bon choix pour le concours Eurovision

Aux États-Unis, nous ne participons pas au concours Eurovision. Mais les gagnants deviennent parfois très connus ici. Par exemple, en 1974 quand ABBA a gagné avec «Waterloo» (quel mauvais titre, hein !), la chanson est devenue # 6 dans notre classement. La mème chose s’est passé en 1976 avec la chanson britannique «Save Your Kisses for Me». Je ne veux pas que vous pensiez qu’une chanson en français ne peut pas réussir ici — «Tu es foutu» par In-Grid était #2 en 2002 (il y a avait des versions en anglais et français — j’ai acheté l’une en français à l’époque !) et «La Vie En Rose» était #23 en 1947. Mais c’est vrai que ça n’arrive pas trop souvent, et jamais avec les chanson françaises d’Eurovision.

Ce week-end, Barbara Pravi a gagné le concours en France, et sa chanson «Voilà» représentera le pays au concours Eurovision. Je l’ai trouvé sur Taratata en décembre, et je suis tombé amoureux de sa voix à l’époque. Je ne connais pas les autres, mais je sais qu’elle est un très bon choix, et vous pouvez être fier d’elle.

Une biographie de Nico

Il y a presque un mois, j’ai commandé quelque chose de spécial. (Je vous ai dit juste un peu quand j’ai écrit sur le sujet d’Amazon et PayPal.) L’un des meilleures choses depuis que j’ai commencé à parler avec des gens sur les réseaux sociaux est que j’ai rencontré beaucoup de monde qui veulent m’aider dans mon voyage. Parmi ces gens est la journaliste Helena Mora, qui écrit pour le site MagMusic. Nous nous avons rencontré quand j’ai rejoint un groupe de fans d’Indochine.

Helena m’a aidé avec beaucoup de choses quand je ne comprenais pas encore assez le français pour trouver des choses comme leur concert chez NRJ ou l’interview de Nico sur C à vous. Vraiment, je n’ai rien fait pour mériter son attention — il y a plus de 35K personnes dans ce groupe-là de fans — mais je l’apprécie beaucoup.

Alors son livre, Nico : Vivre encore plus fort. C’est une collection d’histoires, d’interviews (avec Nico et d’autres), et de photos. Je vais vous donner deux exemples. En premier, un peu de son introduction à Nico, et après, un peu sur Helena elle-même.

Plus de Rita Mitsouko, plus de bonheur

Avec mon dernier colis de la FNAC, il y avait aussi un autre album des Rita Mitsouko, Système D. Je suis encore en train de l’écouter. C’est difficile à finir parce que j’adore tellement cette chanson :

C’est plus qu’un peu bizarre — je passe beaucoup de temps à regarder des films et à écouter de la musique en français, et tout à coup, je ne peux pas m’arrêter d’écouter une chanson en anglais !

Mais c’est grâce à cette chanson et cet album que j’ai appris une expression intéressante. Le «D» du titre veut dire «débrouille». Pour mes lecteurs anglophones, voici une belle explication en anglais. Pour mes lecteurs francophones, cette chanson exprime bien en anglais l’idée de «système D» — plus d’années, moins d’excuses. Il faut avoir un sentiment d’urgence en vieillissant.

Je profite aussi d’écouter la prochaine chanson de l’album, celle-ci :

Je suppose que tous mes lecteurs francophones se rient de moi pendant des moments comme ça — «OMD, je viens de découvrir quelque chose d’ancien !» Je vous rassure qu’on fait la même chose en anglais chaque fois qu’un ado découvre Led Zeppelin !

Nico n’est pas prof de grammaire — et moi non plus

AJOUTÉ : Un ami me dit dans les commentaires que j’ai tort. Je suis sûr qu’il a raison, parce que je le connais en dehors du blog et son anglais est bien meilleur que mon français. Son anglais pourrait aussi être meilleur que le mien, en fait. Je ne supprime pas l’article, mais je vois maintenant que Kwiziq n’a pas expliqué la différence entre «répondre» et «répondre de». Je suppose que je ne serai heureux jusqu’à il y a un incident international à cause de mon blog. Ou je suis banni des concerts d’Indochine.

Vous savez tous que j’adore Indochine. Je les écoute tous les jours. Mais je sais depuis longtemps qu’ils ne sont pas exactement les Bescherelle du rock. Quand Nico est apparu dans C à vous le 2 septembre, Anne-Élisabeth Lemoine n’a pas pu dire les paroles de «Nos Célébrations» même quand elle s’est arrêtée et a essayé une deuxième fois, parce qu’il y a une erreur grammaticale. Les paroles dit «Je suis comme une histoire ET qui n’en finira pas», mais «et» ne sert à rien. Voilà :

Si vous pensez que c’est absolument fou que je me souviens de ce moment, j’ai deux réponses. 1) J’avais déjà lu (avant l’émission) sur un site de traduction de paroles que ces paroles sont fausses, alors j’étais prêt à remarquer ce moment. 2) Vous avez raison — je suis complètement obsédé !

En tout cas, j’apprends par écouter. C’est pourquoi je passe beaucoup de temps avec la musique et les films. (Oui, je les préfère quand même. Ce n’est pas de travail.) Quand j’entends un mot français, il y a un risque que je pense aux paroles. (Voyez-vous ? Je suis sérieux !) Ça vient de m’arriver en passant un examen de français. On est d’accord que ce sont les paroles de l’Aventurier ?

Je pense depuis des mois qu’«en répondra » est correct. BAH NON :

Nico, je vous adore, et c’est tout à fait vrai que je pratique chanter avec vos enregistrements parce que je veux avoir le même accent. Mais je dis avec toute affection :

ARRÊTEZ DE M’APPRENDRE DE MAUVAIS GRAMMAIRE !

Bon anniversaire, Pascal Obispo

Grâce à la station de radio Nostalgie Belgique, je viens de lire qu’aujourd’hui est l’anniversaire du musicien de rock Pascal Obispo. Je l’ai découvert le mois dernier dans l’émission Taratata. Nostalgie a joué cette chanson, «1980», qui est sorti en 2006 (sa carrière a commencé en 1980, au moins).

Je suis aussi saxophoniste, alors j’ai énormément profité de cette chanson. Voici les paroles si vous êtes comme moi et ne pouvez pas bien comprendre les paroles dans n’importe quelle langue.

Bon anniversaire, Un été français !

Selon le compte officiel d’Indochine, il y a trois ans aujourd’hui, Un été français est sorti. Ça fait partie de «la trinité» pour moi, avec Nos célébrations et Un jour dans notre vie, les trois chansons que je dois écouter tous les jours. Et de plus, je chante celle-ci partout où je vais.

J’avoue, j’aime voir les visages des anglophones qui m’entend. Un jour dans ma vie, je la chanterai peut-être pour vous ?

Un vrai régal

Chers lecteurs, je voudrais partager quelque chose de spécial. La grande dame, Catherine Ringer, a fait partie d’un concert sur la radio ce soir. Vous pouvez l’écouter sur Internet. Elle est parue environ 1:17:40 avec Les Histoires d’A. Mais sa meilleure performance est au final avec C’est comme ça à 1:148:40. Ne le ratez pas !