Archives pour la catégorie Le Dessin de la Semaine

Une question de confession

Je ne peux pas éviter le scandale de la semaine dans ce numéro du Canard enchaîné, le rapport Sauvé et l’abus dans l’Église. C’est l’un de leurs thèmes principaux, et c’est un sujet qui continue de recevoir beaucoup d’attention ici aussi. Mais il y a certaines blagues que je ne publierais jamais même s’il n’y a pas d’enfants qui lisent ce blog. Alors :

Un sujet plus proche au sein du blog, c’est le Nutri-Score, et le combat des producteurs traditionnels contre ce qu’ils croient est de la discrimination. Selon cet article :

« Des produits industriels ultra-transformés avec des conservateurs peuvent avoir A ou B alors que nos produits du terroir très naturels sont stigmatisés », a regretté ce lundi 11 octobre Sébastien Vignette, qui s’exprimait depuis le siège de la confédération, à Millau.

La Dépêche

Il y a encore un conflit sur les droits de pêcher entre la France et le Royaume-Uni. Voilà le résultat inévitable :

Et finalement, j’ai essayé de rechercher ce dessin avec plusieurs moteurs de recherche, mais je crois je c’est juste une blague sur Mme. le Maire Hidalgo :

Bien sûr, il y avait ce monument à Johnny, mais je ne pouvais rien trouver d’une statue neuve pour Belmondo.

Comme d’habitude, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !

Adieu, M. Tapie

Cette semaine, je ne peux pas ignorer le plus grand thème du Canard enchaîné, même si je ne le comprends pas complètement. Le décès de Bernard Tapie est l’histoire dont ils parlent le plus. J’avoue que je ne connaissais pas ce monsieur, alors j’ai dû faire mes recherches.

Comme ce qui s’est passé avec M. le Président Giscard, on ne veut vraiment pas déranger le Canard, surtout si on a déjà fait faillite dans la vie :

Sérieusement, ne soyez jamais en faillite et un cible du Canard en même temps :

J’ai cherché, mais je ne suis pas sûr si ce dessin parle d’un scandale particulier, ou juste la faillite :

Mais ce dernier parle carrément de son temps comme propriétaire de l’équipe Olympique de Marseille.

Ici, j’ai appris quelque chose. Les canards ont aussi parlé d’OM :

J’ai tout de suite compris la blague sur « un grand OM », mais c’est mieux que ça. Le scandale où M. Tapie a perdu son équipe est appelé l’affaire VA-OM, parce que l’autre équipe est venue de Valenciennes-Anzin.

C’est pas la première fois où je dis ça, mais je ne suis pas toujours sûr — est-ce mieux apparaître dans Le Canard, ou ne jamais mériter l’honneur ?

Comme toujours, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !

Le robinet magique

Pendant les plusieurs derniers jours, j’espérais que Le Canard enchaîné ne raterait ma nouvelle préférée de la semaine. Il n’y avait pas d’article, mais vraiment pas besoin — le dessin explique presque tout !

Aux États-Unis, il y a un journal satirique appelé « The Onion » (L’Oignon). C’est vraiment pas comme Le Canard, parce que leurs histoires sont toujours fausses, même si elles ont un fondement dans la réalité. La nouvelle de McDo me rappelle une histoire dans The Onion, où Coca-Cola a payé la NASA pour faire appeler l’eau « Dasani », leur marque d’eau du robinet filtrée. En fait, il serait très difficile pour McDo de faire la même chose ici, parce qu’il y a beaucoup d’états avec une loi qui dit qu’aux restos, l’eau du robinet doit être offerte, gratuitement. (C’est le cas quand elle vient vraiment du robinet. L’eau embouteillée, c’est autre chose.)

Celui-ci m’a beaucoup amusé. Il traite de cette nouvelle, qu’il n’y aura plus d’impôts pour les pourboires :

Il ne faut pas diffuser les données du président. Sérieusement.

Et cette arnaque serait trop malin pour marcher. Même si l’on fait exactement ça, il faudra payer quand les exemples sont utilisés ! Mais bravo pour l’effort.

Il y avait aussi une citation très décevant du grand chef Alain Ducasse, mais on parlera de ça plus tard. Je veux faire plus de recherches avant de critiquer quelqu’un qui m’inspire depuis que j’ai 21 ans.

Comme toujours, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !

Des sous pour les marins

Je commence à comprendre l’expérience d’être Jean Castex. Toutes les semaines j’ai peur de ce qui dise le Canard enchaîné, même si c’est pas ma faute ! C’est juste ce qui m’arrive encore et encore ce mois en tant que lecteur américain.

Au cas où vous auriez passé la semaine dernière au lit, je parle de l’affaire des sous-marins, le grand thème du Canard :

Pensiez-vous que je plaisantais de M. Castex ? C’était pas non plus sa faute ! (Quelle coïncidence malheureuse.) Sérieusement, je n’ai vraiment pas d’avis sur ce monsieur, mais je ne l’envie pas.

Il y a plus de dessins sur ce sujet, mais je veux en passer à deux autres. D’abord, il y a un nouveau monument en l’honneur de Johnny Hallyday qui a reçu beaucoup de critiques, toutes bien méritées. J’ai vu ailleurs une blague dégoûtante que je ne reproduirai pas ici avec la même chose pour Claude François et une baignoire.

Finalement, il y aura bientôt un débat entre Messrs. Mélenchon et Zemmour. Il y a plusieurs dessins sur ce sujet dans le numéro, mais celui-ci m’a fait rire plus que les autres. J’ai dû rechercher ça — aucun article dans le Canard ne le mentionne — et il s’avère que c’est bien passé ! Ce que je trouve encore plus drôle — les journalistes ne pouvaient pas distinguer Ricky Martin (36 ans à l’époque) et Dick Rivers (63 ans en même temps). Je suis complètement nul avec les visages, mais moi, je n’aurais pas fait cette erreur-là !

Comme toujours, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !

Emballez plutôt Christo

Cette semaine est le début de ma deuxième année comme abonné du Canard enchaîné. Quand je me suis abonné au début de septembre l’année dernière, je n’ai rien dit à personne pendant deux mois, de peur qu’ils ne se mettent en colère contre moi. Aux États-Unis, ça arrive souvent juste à cause de lire des publications que vos amis n’aiment pas. Il s’est avéré que j’avais complètement tort. Et vous vous demandez pourquoi je vous aime tant.

Je n’étais jamais grand fan du « artiste » Christo avant de ses aventures avec l’Arc de Triomphe. Franchement, son projet m’a mis en colère parce que je n’ai pas pu voir l’extérieur de l’Arc. Et vous avez payé 14 millions d’euros pour le droit de le regarder pendant un mois ! J’étais donc heureux de trouver des dessins à propos du sujet dans le dernier Canard :

Et quelqu’un a lié ce truc à l’autre grande nouvelle du mois :

Mais le reste de ce numéro se préoccupe trop de la prochaine présidentielle pour moi. Ce n’est pas à dire que ce n’est pas un sujet important, c’est juste quelque chose de difficile à suivre pour moi. Par exemple, je sais que la maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé sa candidature. Je sais aussi que beaucoup de monde que je suis sur Twitter lui blâme pour ce qu’ils appellent « #saccageparis », le remplacement des bancs et des lumières par des trucs moins beaux. Mais je n’ai jamais lu sa côté de l’histoire, alors je ne juge pas. Je ne connais pas non plus M. Benalla, même si j’ai une idée de ce qui veut dire ce dessin :

Au moins celui-ci m’a fait rire. C’est la mauvaise croisière ! (Mais ça rappelle un peu la fin de Docteur Folamour.)

Comme toujours, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !

À l’honneur de Belmondo

J’imagine qu’il y avait beaucoup de changements à la dernière minute chez Le Canard Enchaîné cette semaine. La mort d’une icône nationale comme Jean-Paul Belmondo demande plus que un dessin, plus qu’un gros titre. Mais il y avait plutôt moins de choses sur le triste événement que je ne l’aurais attendu. Ce n’est pas à dire qu’ils ont échoué.

J’avoue que je n’ai pas encore regardé Le Guignolo. Mais ça fait partie de la boîte que j’ai acheté il y a deux mois, et ce sera donc mon film de ce week-end.

Si j’étais membre de la famille de M. Castex — que je ne connais pas du tout sauf dans les pages du Canard — j’aurais peur des nouvelles importantes, car chaque fois où quelque chose se passe, il finit par être la punchline.

Mais peut-être le vrai hommage, c’est que les canards eux-mêmes parlent de M. Belmondo. J’ai appris un nouveau mot, ribambelle :

Franchement, je ne suis pas sûr qui est le meilleur but dans la vie — apparaître dans cette conversation hebdomadaire, ou ne jamais mériter leur attention. Je suis prêt à discuter tous les deux côtés.

Je ne connaissais pas l’allocution scolaire ni cette histoire avant de voir ce dessin. Oh là là, quelle gaffe ! (Il y en a un autre sur le même sujet, mais celui-ci suffit.)

Enfin, j’ai appris deux nouveaux desserts grâce à celui-ci :

J’ai entendu parler de M. Zemmour pendant que j’étais à Paris, mais je ne le connais vraiment pas. Vu avec qui il dîne, et les noms des desserts, le point est bien évident. J’ai lu que l’on n’appelle plus ce dessert « tête de nègre » — c’est plutôt tête au chocolat. Dois-je vous dire qu’aucun journal aux États-Unis n’aurait publié ce nom-là en anglais ? Petit renseignement — en anglais, on appelle la dame blanche « sundae, » un mot très proche à notre mot pour dimanche (Sunday), mais personne ne sait d’où vient vraiment le nom du dessert.

Comme toujours, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !

Des plaintes pour les enseignants

La rentrée est le début de l’année scolaire, mais par hasard, ça tombe en même temps que la fin de l’obligation de télétravail. Alors, c’est une sorte de rentrée d’entreprise. Et peut-être, selon Le Canard enchaîné, que tout le monde n’est pas prêt :

Et s’il y a une opportunité pour les élèves de faire semblant d’être malade, ils la prendront :

Ce sujet nous fournit une bonne conversation entre les canards :

Est-ce que « tests » rime vraiment avec « têtes » ?

Mais on n’oublie pas que la crise dans l’Afghanistan existe encore. Ce gros titre est exactement l’envers de un scandale aux États-Unis :

J’ai également appris un nouveau mot en français et en anglais grâce à ce renseignement. Faut être BIEN éduqué pour vraiment profiter du Canard !

Comme toujours, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !

Le Panthéon grandit

Le Canard Enchaîné continue — justement — de parler d’Afghanistan, mais les vraies nouvelles de cette semaine, c’est que Joséphine Baker fera partie du Panthéon. Le Canard a juste la chose pour l’occasion :

Je ne connaissais pas la chanson « La petite tonkinoise », mais on peut regarder Mme. Baker la chanter ici.

C’est pas à dire qu’ils ont oublié Les Talibans :

Et ils ont des conseils pour les Afghans :

Moi, je n’ai vraiment pas envie de faire partie d’une manif, mais…je comprends :

Comme toujours, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !

Faut prendre nos médicaments

J’évite de parler de la politique ici, mais je ne vais pas le nier — il y a un sujet qui domine les nouvelles cette semaine, dont dans Le Canard Enchaîné. Franchement, j’apprécie qu’ils aient la même attitude envers nous qu’en 2020. Je vais donc mettre leur plus critique dessin en premier.

Heureusement pour moi, Le Canard se souvient du vrai méchant :

Il y en a un vraiment drôle, où les Talibans partagent les préoccupations des autres :

On finit par un dessin qui continue la même idée, sans les Talibans :

Je comprends, les amis. Je suis vacciné, mais j’ai le même problème.

Faut ajouter que ce gros titre m’a fait RIRE :

L’article parle d’une entreprise française, Ynsect. Tout à coup, je n’ai plus faim.

Comme toujours, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !

On reste à la maison

Cette semaine, Le Canard Enchaîné est un peu obsédé avec le pass sanitaire. Parmi mes amis, je dirais que la moitié soutient le pass, et le reste est contre. En Californie, c’est à votre honneur — beaucoup d’entreprises veulent que vous soyez vaccinés pour entrer, mais personne ne vous demande votre carte de vaccination. En tout cas, si on ne sort jamais, on n’a jamais besoin d’un pass !

Je remarque que Le Canard épelle ce truc « passe », mais le gouvernement dit « pass ». Je suis la pratique du gouvernement. Pass ou passe, je suis sûr que celui-ci arrivera bientôt :

Et si vous n’avez qu’un test, faut vite manger :

Ce dernier n’a rien à voir avec les passes sanitaires ; c’est juste drôle pour moi après toutes les lignes fermées du métro et du RER :

Et ce gros titre m’a bien amusé. Ça rappelle la chanson de Serge Gainsbourg, des Bronzés :

Par hasard, j’ai vu Les Bronzés le 10 août 2020 selon Facebook. Alors je n’aurais rien compris il y a un an et deux jours !

Comme toujours, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !