Archives pour la catégorie Je découvre

Je découvre le Cher

On continue maintenant avec le 18, le Cher. Il est le département le vingt-cinquième moins peuplé et les habitants se nomment — très exceptionnellement — deux choses : chérien et berrichon. Le Cher faisait autrefois partie de la province du Berry, d’où vient le nom berrichon. Ne les confondez pas avec les bonnychons, leurs voisins. C’est notre première visite dans la région Centre-Val de Loire.

J’ai un petit lien heureux et surprenant avec le Cher. Au lycée, quand j’ai suivi un cours d’histoire de l’art, mon œuvre préféré était le manuscrit Très Riches Heures du duc de Berry, un livre d’heures commandé par Jean 1er de Berry, premier duc de l’ancienne province du Berry. La ville de Bourges était sa capitale. Aujourd’hui, le livre fait partie de la collection du musée Condé à Chantilly. (On parlera plus sur ce musée plus tard — ça fait partie de l’un des plus grands trésors de France.) Pendant ce temps-là, tout ce qui reste de la province du Berry est un site pour tourisme, partagé par les départements qui en faisaient partie.

Extrait des Très Riches Heures du duc de Berry, domaine public

En parlant de Bourges, elle reste encore la plus grande ville du Cher, et elle est sa préfecture. Il était une fois, Bourges était la ville romaine Avaricum, et on y trouve encore des remparts romains (1 étoile Michelin). La chose la plus incontournable est la cathédrale Saint-Étienne (3 étoiles) qui date au XIIe siècle. Ne ratez pas aussi le Palais Jacques-Cœur (2 étoiles) construit au XVe siècle par l’argentier du roi Charles VII. Et dans les mois de mai à septembre (sauf l’août), on peut visiter le Jardin de Marie à Neuilly-en-Sancerre, près de Bourges. Il y a aussi des musées intéressants, comme le Musée des Meilleurs Ouvriers de France (0 étoiles, les cons) et L’Hôtel Lallemant (1 étoile) avec une collection de la Renaissance.

Bourges est célèbre pour quelque chose d’autre, le quartier général du sirop de Monin. Aux États-Unis, ils ont une usine en Floride, j’ai donc pensé que c’était un produit américain à cause de l’adresse dans l’étiquette. J’avais tort ! En 2018, on pourrait faire un tour de leur usine, mais je ne peux pas trouver aucune preuve que ça reste le cas. Mais je vous rassure, on verra bientôt ce sirop dans le blog !

En dehors de Bourges, il y a beaucoup d’autres trésors ! La village de Sancerre et ses environs (2 étoiles) est célèbre pour ses vins du cépage Sauvignon Blanc et le fromage AOP Crottin de Chavignol. À Meillant, il y a un magnifique château du XVe siècle (2 étoiles), à Bruère-Allichamps on trouve l’Abbaye de Noirlac (2 étoiles), et à Apremont-sur-Allier, il y a un joli parc floral (2 étoiles).

Qui sont les personnages les plus connus du Cher ? Selon le Lancelot-Graal, le roi Uther Pendragon, père du Roi Arthur de Grande-Bretagne, est né à Bourges, et qui suis-je pour discuter ? Plus récemment que le Ve siècle, il y a les rois de France Charles VII et Louis XI, le théologien Jean Calvin y vivait, la peintre Berthe Morisot, et l’écrivain très célèbre Antoine de Saint-Exupéry a passé « quelques mois à l’école militaire d’Avord ». On peut dire que les grands personnages du Cher viennent de son passé, mais on doit se souvenir que c’est maintenant un département agricole — et quel grand passé !

Qu’est-ce qu’ils mangent dans le Cher ? Nous avons de la chance cette semaine — le site Berry Province nous offre une jolie collection de recettes ! Il y a la blanquette de poule noire de Berry, les oeufs à la couille d’âne (pas vraiment, c’est juste un nom !), le coq en barbouille, et le pâté berrichon. En produits locaux, on a déjà trouvé le crottin de Chavignol, le vin de Sancerre, et le sirop de Monin, mais il y a aussi les lentilles vertes et les truffes noires. On peut très bien manger dans le Cher !

Je découvre la Charente-Maritime

On continue maintenant avec le 17, la Charente-Maritime. C’est le département le quarantième plus peuplé, et les habitants s’appellent les charentais-maritimes.

La Charente-Maritime n’est pas du tout « Charente part deux ». Elle fait historiquement partie de la même région, mais elle est moins rurale, et la culture et le patrimoine sont plus influencés par la mer. Par exemple, à La Rochelle, on trouve beaucoup de phares et de tours fortifiées comme celle-ci, la Tour de la Lanterne (2 étoiles Michelin) :

Photo par Jebulon, Domaine public

La Rochelle est la plus grande ville de Charente-Maritime, mais il n’y a que 76 000 habitants. C’est l’un des ports les plus importants de l’Atlantique depuis le XIIe siècle, quand Guillaume X, duc d’Aquitaine, a construit un mur pour faire entourer le port. Un peu plus tard, Aliénor d’Aquitaine (dit « Eleanor » en anglais) épousée Henri II d’Aquitaine, qui est devenu roi d’Angleterre, et La Rochelle est devenue le lieu de commerce avec les Anglais. Aujourd’hui La Rochelle est plus important comme port de pêche et port de plaisance. En tout cas, je vous conseille fortement de visiter le Vieux Port (3 étoiles) :

Photo par Mister Brown, CC BY-SA 3.0

D’ailleurs du port, La Rochelle a une grande collection de musées : de l’histoire naturelle (2 étoiles), du Nouveau Monde (1 étoile), de la vie maritime (1 étoile), des automates, des Beaux-Arts, et du Bunker de La Rochelle pendant la Seconde Guerre Mondiale (1 étoile). Il y a aussi un célèbre aquarium (2 étoiles), mais à ma part, j’ai déjà assez de grands aquariums en Californie.

Mais la Charente-Maritime n’est pas du tout juste La Rochelle ! À Saintes, on trouve un centre historique magnifique avec la Cathédrale Saint-Pierre (0 étoiles — même le guide Michelin fait parfois des erreurs), et aux alentours, Rue de la Belle-au-Bois-Dormant, comme un conte de fées, on trouve le Château de la Roche-Courbon (2 étoiles — qu’est qu’il y a, Michelin ?). Pas trop loin de Saintes, à Rochefort, on trouve la Corderie Royale (2 étoiles) et son Quartier de l’Arsenal (aussi 2 étoiles), deux lieux où l’équipement de l’armée et la marine a été fabriqué. À Royan, le Guide Michelin vous dira qu’on doit voir l’Eglise Notre Dame de Royan, à laquelle ils donnent 3 étoiles. Je vous dirais que cette église est l’une des plus moches bâtiments du monde, et que vous devriez plutôt aller au Zoo de La Palmyre (aussi 3 étoiles).


Qui sont les personnes les plus connus du département ? Bien sûr, Aliénor d’Aquitaine, mais aussi l’explorateur Samuel de Champlain (qui a découvert le Québec), le peintre Wililiam Bouguereau, le philosophe Maurice Merleau-Ponty (qui je n’aime PAS DU TOUT, mais c’est bien connu parmi les philosophes), Joseph Guillotin — un médécin avec des idées bizarres sur les soins de santé, et peut-être le français le plus célèbre aux États-Unis après Napoleon, Armand Jean du Plessis de Richelieu, dit ici « Cardinal Richelieu ». (Je vous rassure, c’est à cause des Trois Mousquetaires, pas parce qu’on est de bons étudiants.)

Finalement, qu’est-ce qu’on mange en Charente-Maritime ? Il y a beaucoup de produits locaux. Ici, on trouve les huîtres Marennes-Oléron et les marais salants. Il y a aussi les moules de bouchot, un fromage appelé la jonchée d’aunis, et le melon charentais (un genre de cantaloup). Leurs plats sont plus ou moins les mêmes qu’en Charente, surtout les escargots de toutes sortes.

Je découvre la Charente

On continue maintenant le tour avec le 16, la Charente. C’est le département le trente-cinquième moins peuplé et les habitants se nomment charentais. C’est notre premier voyage dans la région de Nouvelle-Aquitaine.

Il n’y a aucune doute du produit le plus célèbre de la Charente — le beurre de Charentes-Poitou ! Quand j’ai vu la vidéo de Cook and Record pour faire des croissants pour la première fois, mon cœur s’est serré quand elle a dit qu’on avait besoin de ce beurre. J’ai trouvé quelques beurres aux États-Unis avec plus de gras, alors similaire, mais tous beaucoup plus durs. Juste avant d’écrire ce post, j’ai enfin trouvé un fournisseur pour ce beurre à 60 km de chez moi.

J’entends parler qu’il y a des gens qui sont plus amoureux de leur autre produit agricole, une boisson appelée cognac. Je plaisante, mais c’est vrai que je n’ai pas encore bu du cognac pendant toute ma vie. J’apprécierais vos suggestions — mais pas Louis XIII ! C’est trop cher !

La plus grande ville de Charente est Angoulême, avec 41 000 d’habitants. Il n’y a qu’une autre ville en Charente avec plus que 10 000, Cognac. L’histoire d’Angoulême commence il y a environ 14 000 ans, avec des êtres humains paléolithiques. Beaucoup plus tard, elle était une ville romaine, puis assiégé par le roi Clovis Ier en 508. Elle fait partie du territoire anglais pendant la Guerre de Cent Ans. Un renseignement intéressant — quand le navigateur italien Verrazano à découvert l’endroit qui est devenu New York, il l’a donné le nom Nouvelle-Angoulême. Dommage que le nom a changé — j’aurais aimé regarder «Le gendarme à Nouvelle-Angoulême» !

Il y a un lieu près d’Angoulême que j’aimerais beaucoup visiter — le foyer ancestral de la famille La Rochefoucauld. Bien sûr, c’est parce que j’admire tellement François VI, Duc de La Rochefoucauld — et il a passé la plupart de sa vie à Paris ! Mais c’est quand même un magnifique château, avec une histoire qui date au Xe siècle. Et leur bibliothèque a une copie originale de l’encyclopédie de Diderot et d’Alembert !

Photo par Jack ma, CC BY-SA 3.0.

Il y a plein d’autres beaux lieux pour visiter en Charente. À Angoulême, on trouve la Cathédrale Saint-Pierre (2 étoiles) du XIIe siècle, et beaucoup plus récemment, La Cité de la bande-dessinée (2 étoiles) — ne ratez pas leur collection INCROYABLE avec des planches originales de Tintin, de Popeye, de Batman… c’est fou ! Aubeterre-sur-Dronne est l’un des Plus Beaux Villages de France, et c’est plein d’artisans. Ne ratez pas leur église souterraine du VIIIe siècle ! (Aussi 2 étoiles.) À Charroux, on trouve une abbaye fondée par Charlemagne lui-même (1 étoile) pour garder une relique de la Vraie Croix. Et bien sûr, il faut visiter une maison de cognac, comme Martell ou Rémy Martin à Cognac. (Bien sûr, quand j’arriverai, je goûterai de Louis XIII !)

Qui sont les habitants le plus connus de Charente ? Nous avons déjà parlé du Duc de La Rochefoucauld, mais il y a aussi l’un des fondateurs de l’UE Jean Monnet, le Président de la République François Mitterand, le Saint patron des ingénieurs électriciens (pas vraiment, mais l’un des plus importants) Charles-Agustin Coulomb, l’actrice Anouk Aimée, et l’écrivain Paul Valéry.

Finalement, qu’est-ce qu’on mange en Charente ? Il y a beaucoup de produits locaux, comme l’esturgeon de Gensac (rien à voir avec mon actrice préférée), le fromage Manslois, les truffes de Jarnac, et la poule de Barbezieux. En plats principaux, il y a les tripes à l’angoumoise (euh…) et les cagouilles à la saintongeaise (un genre d’escargot ; j’ai déjà mangé), et en dessert, on trouve la cornuelle, un «biscuit triangulaire en pâte sablée constellé de grains d’anis roses et blancs» et la galette charentaise, «aromatisée avec la plante emblématique du marais poitevin : l’angélique confite». (Aucune idée où je trouverai l’angélique confite !)

Mon dîner cantalien

Comme les Ardennes, ce que fait spécial la cuisine du Cantal n’est pas les recettes originales, mais les produits locaux. J’ai trouvé nombreuses recettes «cantaliennes» qui sont vraiment auvergnates en général. Ce n’est pas une critique ! Je trouve que c’est souvent le cas que les recettes sont des régions, et les produits sont les vraies choses typiques d’un département. Dans ce cas, d’où vient la soupe au fromage est une question… controversée.

Soupe au fromage, bleu d’Auvergne, et un biscuit canadien

Selon le site Cantal Passion, la soupe au fromage est bien cantalienne, et ils disent qu’on devrait la préparer avec du fromage Cantal. On trouve la même chose chez Cuisine à la Française, où ils recommandent le fromage Tomme (aussi du Cantal). Mais selon les aveyronnais, elle est leur soupe, et on la prépare avec du fromage Laguiole. C’est en tout cas une soupe bien Auvergnate, et on peut dire que cette soupe appartient à l’un ou l’autre selon votre choix de fromage. Naturellement, j’ai donc utilisé du Gruyère, parce que je n’ai ni Cantal ni Laguiole.

Mais j’ai au moins trouvé un vrai fromage auvergnat pour ce repas. C’est le bleu d’Auvergne :

Je ne suis pas grand fan des fromages bleus, j’ai donc choisi un biscuit canadien aux noix de pécan et aux raisins secs pour l’accompagner. Le fromage est fort, et ces biscuits coupent le fromage avec juste un peu de sucre :

Avant de vous donner la recette, je devrais vous dire — j’ai changé mon avis sur la quantité de bouillon après avoir vu qu’elle n’a pas suffit de couvrir le fromage. Après j’ai fini, j’ai su que j’avais tort. Alors j’ai utilisé 0.75 L de bouillon, et j’aurais dû utiliser environ 0.4 L. Je dois le site Cuisine à la française — j’ai coupé leur recette pour celle-ci :

Les ingrédients :

  • 100 g de Tomme de Cantal
  • 1 oignon
  • 150 g de pain de campagne rassis
  • 0.4 L de bouillon de volaille
  • Du sel
  • Du poivre

Les instructions :

  1. Faire blondir 50 g d’oignons dans une poêle avec très peu de matière grasse. — J’ai utilisé un peu de beurre doux.
  2. Couper le pain de campagne en dés.
  3. Porter à ébullition le bouillon de volaille.
  4. Couper le fromage en dés, le répartir dans une soupière au dessus du pain.
  5. Répartir les oignons sur le fromage.
  6. Poivrer au dessus des oignons.
  7. Versez le contenu de la casserole dans la soupière.
  8. Couvrir, laisser mitonner 10 minutes.
  9. Remuer pour faire filer le fromage.

Je découvre le Cantal

On continue le tour avec 15, le Cantal. C’est le département le cinquième moins peuplé, et les habitants se nomment cantaliens. C’est notre quatrième visite à la région Auvergne-Rhône-Alpes, après l’Ain, l’Allier, et l’Ardèche.

Le Cantal fait partie de l’histoire française, mais il y a un moment dans «Un singe en hiver» qui donne la saveur de leur rôle :

GABRIEL FOUQUET Et vous, vous êtes d’ici, avec votre accent du Cantal ?
MAURICE Rodez ! Dans le Cantal ? Il est saoul comme une bourrique !

(Source)

Rodez, en Aveyron, est à 90 km d’Aurillac, la préfecture du Cantal. Ce n’est pas trop loin. Mais c’est clair dans ce dialogue que même si l’Aveyron est rural, le Cantal l’est encore plus. Il n’y a que quatre musées dans le Cantal, et tous parlent des produits agricoles ou la nature, pas de l’histoire.

Ce n’est pas du tout une critique. Aux États-Unis, et surtout dans nos états côtiers, il y a souvent une mauvaise attitude envers les agriculteurs et les plus ruraux états. Nous verrons que le Cantal est aussi beau et plein des lieux charmants.

Souvenez-vous de la Route des Seigneurs du Rouergue, que nous avons rencontrée pour la première fois en Aveyron ? Ça continue dans le Cantal, et il y en a aussi des autres. Voici des exemples :

La seule grande ville de Cantal est sa préfecture, Aurillac, où il y a environ 25 000 personnes. Il y a quelques villages de 6 000, et le reste sont tous petits. Comme je vous ai dit, c’est l’un des départements les moins peuplés. Le plus vieux bâtiment d’Aurillac est leur abbaye, construite entre 894-916, mais il n’y en a pas trop d’autres comme elle malgré son grand âge.

Abbaye Saint-Géraud d’Aurillac, CC A-P 4.0 par Celeda

Le Cantal est plus connu pour sa beauté naturelle que pour ses bâtiments. Le guide Michelin recommande les Gorges de la Truyère, le Belvédère de Mallet (pas de photos disponibles, désolé), et le Viaduc de Garabit (tous 2 étoiles) :


Mais oubliez un peu l’histoire quand vous êtes dans le Cantal. Ils ont de beaux villages !

Qui sont les habitants les plus connus du Cantal ? En premier, il y a le premier pape français, Sylvestre II, de son vrai nom Gerbert d’Aurillac. Il y a aussi le Président Georges Pompidou, l’écrivain Georges Bataille, et la Reine Marguerite de France (l’épouse d’Henri IV de Navarre). Quand j’écris sur les gens connus, c’est-à-dire en dehors de la France. Il y a des autres, mais ce sont les gens qui je connais.

Finalement, comme les Ardennes, avec toutes ces fermes et produits locaux, on peut bien manger dans le Cantal — mais beaucoup de ces produits ne sont pas disponibles près de chez moi. Il y a le fromage AOP Cantal et le fromage AOP Salers. En plat principal, ils mangent beaucoup d’œufs, l’omelette brayaude et la pachade. Et en dessert, la tarte à la Tome de Carladès (préparé avec de la Tome, un autre fromage local).

Je découvre le Calvados

On continue maintenant avec 14, le Calvados. C’est le département le trente-deuxième plus peuplé et les habitants se nomment calvadosiens.

Le Calvados est absolument plein de l’histoire ancienne et moderne. On se trouve la célèbre tapisserie de Bayeux (XIe siècle), la maison de Sainte Thérèse de Lisieux (XIXe siècle), et quatre des cinq plages du débarquement allié en Normandie (le 6 juin 1944)

Aux États-Unis, les produits agricoles du Calvados sont très bien connus. La célèbre liqueur appelée Calvados est bien disponible. Vous souvenez-vous de mes problèmes en cherchant le fromage aubois Chaource ? Pas de problème avec le Camembert et la Mimolette du Calvados !

La plus grande ville du Calvados, Caen, a été fondée au Xe siècle. Guillaume le Bâtard — désolé, Guillaume LE CONQUÉRANT — a grandi la ville, et lui et sa femme ont fondé l’Abbaye aux Dames et l’Abbaye aux Hommes, où tous les deux sont enterrés. (Je ne devrais pas me moquer du roi — selon l’Alliance Française, la moitié des mots anglais sont d’origine française grâce à lui, un fait qui m’aide à apprendre.) Plus tard, au XIVe siècle, la ville faisait partie de la Guerre de Cent Ans. Pendant la Révolution, la très bien connue Charlotte Corday à vécu à Caen avant d’assassiner Marat.

Pour visiter toute cette histoire incroyable, les plus beaux lieux sont les musées de Bayeux (3 étoiles Michelin) où on peut voir la tapisserie et étudier la Bataille de Normandie, le château de Guillaume à Caen (2 étoiles), le cimetière militaire US de Colleville-sur-Mer (3 étoiles), l’Église Saint-Étienne (site de l’Abbaye aux Hommes, 3 étoiles), et peut-être aussi la Basilique et le Carmel de Lisieux.

Qui sont les personnes célèbres du Calvados ? Bien sûr, Guillaume le Conquérant et Sainte-Thérèse, mais aussi le compositeur Erik Satie, le très grand mathématicien Pierre-Simon de Laplace, l’évêque anglicane Thomas Becket et l’écrivaine Françoise Sagan.

Et pour manger au Calvados ? On a déjà parlé de leurs fromages et la liqueur Calvados, mais il y a aussi les fêtes de la coquille Saint-Jacques, du cidre AOC, et beaucoup d’autres produits laitiers et fruits de mer. Si vous mourez de faim là-bas, c’est de votre faute !

Je découvre les Bouches-du-Rhône

Notre prochain département est le plus grand du tour jusqu’à maintenant. Les Bouches-du-Rhône est le département le troisième plus peuplé de toute la France, et les habitants sont appelés Bucco-Rhodaniens. C’est maintenant notre quatrième séjour dans la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Le préfecture des Bouches-du-Rhône est Marseille, la plus vielle ville de France. Elle date à 600 ans avant J.-C., quand des marins grecs l’a fondée sous le nom Massalía. Ce n’est pas surprenant qu’on se trouve plusieurs musées consacrés à cette époque-là, comme le Musée d’Archéologie méditerranéenne, le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, et le Musée des Docks romains.

Comme beaucoup d’autres sites partout dans la France, Marseille est pleine de vieux bâtiments, du Moyen-Âge et de la Renaissance :

Il y a aussi une cathédrale qui me rappelle un peu ma cathédrale préférée partout en Europe, Santa Maria del Fiore à Florence, Italie. La cathédrale à Marseille s’appelle «la Major», et elle ne date qu’au XIXe siècle — sinon, la façade de la cathédrale italienne date au même temps :

Et en dehors de Marseille, on se trouve le très célèbre Château d’If, la maison du Sandwich de Monte-Cristo…oups, c’est quelque chose d’américain, notre version du croque monsieur. Ah bon, le château est le prison où Edmond Dantes était prisonnier dans le roman, Le Comte de Monte-Cristo :

Château d’If

Mais les Bouches-du-Rhône n’est pas seulement Marseille ! À Aix-en-Provence, on se trouve le Musée des Tapisseries. Entre Marseille et Cassis, on se trouve le Parc National des Calanques (3 étoiles !). Arles a plusieurs ruines romaines dont une arène et une théâtre. Et après avoir vu La cuisine au beurre, qui ne veut pas faire une promenade au long du Miroir des Oiseaux à Martigues ?

Il y a beaucoup de célébrités liées aux Bouches-du-Rhône. Peut-être l’homme le plus connu mondialement du département est l’astrologue Michel de Nostredame, dit Nostradamus. Il y a aussi l’acteur Fernandel, le philosophe Jean-François Revel, le footballeur Zinedine Zidane, le peintre Paul Cézanne, le réalisateur Henri Verneuil… on peut continuer pendant très longtemps.

Finalement, la gastronomie du département. Ils sont encore provençales, alors nous trouvons beaucoup de plats de fruits de mer, comme la bouillabaisse et les soupions. Les panisses sont un plat à la farine de pois chiches qu’ils partagent avec les italiens. La boisson pastis fait sa origine à Marseille. En dessert, on trouve les chichis frégis, un genre de beignet, et les calissons, un genre de confiserie.

Je découvre l’Aveyron

On continue le tour avec 12, l’Aveyron. C’est le département le vingt-troisième moins peuplé et les habitants se nomment aveyronnais. L’Aveyron fait partie de la région d’Occitanie, que nous avons déjà visité avec l’Ariège et l’Aude. 

Les plus grandes villes de l’Aveyron sont Rodez et Millau. Chacune a environ 20 000 habitants. Rodez a plus de 2 500 ans d’histoire. Selon Wikipédia :

[S]on existence remonterait au ve siècle av. J.-C., lorsqu’une peuplade celtique d’Europe centrale, les Rutènes, s’arrêta au sud de l’Auvergne pour fonder l’un de ces oppida caractéristiques de la civilisation gauloise, celui de Segdunon romanisé en Segodunum…Segodunum perdit son nom pour devenir Rogomatus Ruteniis (signifiant « le marché aux Ruthènes ») qui est devenu Rudez en occitan médiéval.

(Source)

Millau est presque aussi vieille ; elle date au Ier siècle avant J-C. À Millau, on se trouve La Graufesenque, une site archéologique du temps romain :

Comme beaucoup de France, l’Aveyron est absolument plein des trésors du Moyen-Age. Il fait partie de « La Route des Seigneurs du Rouergue », 19 châteaux en Aveyron, Tarn, Lot et Cantal. Mais pas juste des châteaux — on se trouve beaucoup de belles églises et des musées. Voilà :

Et l’Aveyron a quelque chose de vraiment différent que n’importe quel de nos départements précédents — une collection de lieux avec trois étoiles du Guide Michelin !

Qui sont les habitants les plus connus de l’Aveyron ? Il y a le cuisinier Cyril Lignac (au moins célèbre parmi mes groupes de cuisine), le musicien Gaëtan Roussel, et…bien, ces deux sont les seuls connus pour moi. Quand je parle des personnes connues, je veux dire des gens qui sont connus mondialement ou du moins à quelqu’un qui est juste un étudiant comme moi. Ce n’est pas du tout une faute de l’Aveyron — on peut voir que c’est un département étonnant !

Finalement, qu’est-ce que les aveyronnais aiment manger ? Le fromage Roquefort (on peut visiter les caves), les farçous (une galette à la saucisse et à la blette), la fouace (une version du gâteau des rois), la flaune (un peu comme le flan pâtissier), et beaucoup d’autres choses. Ils ont un excellent blog pour découvrir leur cuisine, et j’ai hâte de l’essayer !

Je découvre l’Aude

On continue maintenant avec département 11, l’Aude. L’Aude est dans la région d’Occitane, près de l’Ariège. Il est le département le quarante-troisième plus peuplé et les habitants se nomment audois.

La ville la plus célèbre d’Aude est Carcassonne, d’où j’ai une petite connexion littéraire. Il y avait un écrivain américain, Ambrose Bierce, qui écrivait des histoires de fantômes dans le XIXe siècle. Dans l’une de ses histoires, «Un Habitant de Carcosa» (lien en anglais), il a emprunté le nom de la ville. En 1895, un autre américain, Robert Chambers a publié un livre, «Le Roi en jaune», un recueil de nouvelles qui a emprunté quelques choses à Bierce, dont le nom Carcosa. Le Roi en jaune est l’un des livres le plus importants de ma vie. Une autre fois, je parlerai plus du livre. Il suffit maintenant de dire que la moitié des nouvelles dans ce livre se passent en France. Ça fait partie de mon imagination depuis longtemps.

On parlera plus de Carcosa…désolé, Carcassonne. L’histoire de Carcassonne est étroitement liée à l’Ariège. Souvenez-vous qu’on a parlé du catharisme et des châteaux de Montsègur et de Foix ? Simon IV de Montfort était vicomte de Carcassonne et comte de Toulouse, et en 1218, il était tué pendant la guerre contre les cathares à Toulouse. Son ennemi ? Le comte de Foix, Roger-Bernard II. Plus tard, dans les années 1570s, le duc Henri Ier de Montmorency a mis la ville à côté des protestantes. Si vous vous intéressez aux guerres de la religion, il y a 22 sites touristiques sur le catharisme dans l’Aude.

Aujourd’hui, Carcassonne est bien connu pour son château incroyable. Selon leur site, il a «Trois kilomètres de remparts, deux enceintes fortifiées (IVe et XIIIe siècles), quatre portes, 52 tours et barbacanes offrent des points de vue remarquables sur les alentours». Ça fait partie de la cité de Carcassonne, où on se trouve aussi la Basilique Sainte-Nazaire et la Porte Narbonnaise.

Mais il y a aussi beaucoup d’autre sites intéressants dans l’Aude ! À Narbonne, la plus grande ville de l’Aude, on se trouve la Cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur qui date de 1272. Le canal du Midi est construit dans le XVIIe siècle, et fait partie de liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Près de Lézignan-Corbières, on se trouve l’Abbaye Fontfroide, avec des bâtiments du XIIe siècle et des vitraux du XXe (3 étoiles selon Michelin). Et pour ceux qui veulent faire une balade il y a le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée.

Je demande toujours, «Qui sont les personnes les plus connues du département ?» Dans l’Aude, il y a la chanteuse Olivia Ruiz (je l’ai adoré sur Taratata !), le chanteur Charles Trenet (avouez-le, vous chantez «La Mer» en ce moment !), le poète André Chénier (connaissez-vous l’opéra sur lui ?), le chimiste Paul Sabatier (qui a gagné le Prix Nobel), et le footballeur Fabien Barthez.

Finalement, la nourriture, non ? L’Aude est célèbre comme la maison du cassoulet (au moins, c’est leur légende !). Ils sont connus pour leurs cerises, qui sont utilisées pour le clafoutis. La truffe Pays Cathare fait partie de leur patrimoine (les truffes noires sont trop chères pour ce blog). Ils mangent aussi des mêmes choses comme leurs voisins de l’Ariège — l’aïgo bullido et la croustade aux pommes. Et pour boire avec tout ça, il y a 40 000 ha de vignobles !

Je découvre l’Aube

On continue le tour des départements avec 10, l’Aube. C’est notre premier visite au Grand Est. L’Aube est le département le vingtième moins peuplé et les habitants se nomment aubois.

L’Aube est très célèbre pour ses monastères qui viennent du XIIe siècle. L’un, l’abbaye de Clairvaux, est fondé en 1115 par Saint Bernard de Clairvaux, un docteur de l’Église Catholique. Pendant la Révolution, le bâtiment est devenu prison; aujourd’hui, c’est un musée. L’autre, le Paraclet, date de 1131, mais les bâtiments originaux n’existent plus. Le Paraclet est bien connu pour l’histoire d’Abelard et Héloïse, une histoire d’amour si bien connu aux États-Unis, qu’il y avait un film avec John Malkovich qui y faisait référence. (C’est l’un de mes préférés des années où je regardais des films en anglais — le dernier était en mai 2020.)

La plus grande ville de l’Aube est Troyes, avec environ 62,000 de personnes. On apprend quelque chose d’intéressant sur l’histoire de Troyes et de la région grâce à Wikipédia :

En 484, Clovis s’empare de Troyes et de ses alentours qui seront appelés Champagne (campania) à cause des plaines crayeuses immenses.

(Source)

Je n’avais aucune idée jusqu’à maintenant de l’origine du mot «Champagne». Quand même, plus tard Troyes était le lieu d’un événement très important dans l’histoire d’Angleterre :

En 1420, la signature du traité de Troyes désigne le roi anglais Henri V comme héritier de la couronne de France après que ce dernier épouse Catherine de Valois, l’une des filles de Charles VI.

(Source)

Ça m’intéresse parce qu’il y a une pièce de théâtre très célèbre par William Shakespeare appelé Henri V qui parle de la bataille d’Agincourt et ce traité. La MEILLEURE blague dans toutes les œuvres de Shakespeare est dans cette pièce de théâtre et ça dépend d’un mot en français ! Je vous l’expliquerai plus tard cette semaine.

L’Aube est plein des lieux intéressants. À Troyes, il y a une grande cathédrale, et un très beau Hôtel de Ville. Au petit village d’Essoyes, on se trouve l’ancienne maison de l’artiste Pierre-Auguste Renoir, ce qui est maintenant un espace culturel. Et l’église Saint-Laurent à Nogent-sur-Seine date au XVe siècle.

Il y a plein d’autres choses à faire en Aube. Il y a un mémorial à Charles de Gaulle, depuis 2006. Il y a un grand parc d’attraction pour les enfants appelé Nigloland, à Dolancourt. Si vous voulez visiter un parc naturel, il y a le Parc naturel régional de la forêt d’Orient. Le guide Michelin est fan du cœur historique de Troyes (2 étoiles !). Et enfin, même si ce n’est pas le cristal célèbre Baccarat, il y a encore un musée et atelier de cristal à Bayel.

Il y a de belles raisons pour avoir besoin du cristal en Aube. Pourquoi ? Pour boire de leur plus célèbre boisson, le champagne, bien sûr ! Le champagne vient de l’Aube et de la Marne, et les producteurs les plus connus se trouvent dans la Marne, mais il existe de nombreux champagnes qui viennent de l’Aube. Voici la liste de caves de la Route Touristique du Champagne dans l’Aube. Pour mes lecteurs anglophones, voici un article en anglais qui explique mieux l’histoire d’Aube.

La cuisine d’Aubes est compliqué de faire en dehors de la France. Il y beaucoup de recettes originales (voici 53 dans un fichier), mais leurs fromages et leur charcuterie sont difficiles à trouver près de chez moi. («Difficile» est un mot poli qui veut dire «absolument impossible».) Quand on peut trouver leurs ingrédients, surtout le fromage Chaource, il y a des dizaines de belles idées : huîtres au Chaource, noix de Saint-Jacques avec de la crème Chaource, velouté de topinambour au Chaource, croustillant de sandre et de Chaource… voit-on le problème ? Je rechercherai des recettes qui n’ont pas besoin de Chaource.

Enfin, qui sont les personnages bien connus de l’Aube ? Il y a le révolutionnaire Georges Danton, les écrivains les frères Goncourt (nés en dehors, mais les deux habitaient là-bas de 1834-78), le poète Chrétien de Troyes (connu pour la littérature arthurienne), le compositeur Olivier Messiaen, le rabbin Rachi, et bien sûr, les religieux qu’on a mentionné en haut.

J’espère que c’est clair — j’adore l’Aube !