La rumeur Bonne Maman

Il y a une histoire — une légende urbaine, vraiment — qui circule sur Internet anglophone, et qui fait partie de nos sujets, parce que ça traite de l’histoire de France. J’ai vu un exemple pour la première fois il y a une semaine quand l’un de mes amis a partagé ce post. À cause d’être en anglais, je traduirai un peu :

Un professeur américain a tweeté :

« Au supermarché, j’ai rencontré une petite vieille qui restait debout en face d’une étagère avec des pots de confiture Bonne Maman…Après l’avoir aidée, elle m’a demandé « Savez-vous pourquoi j’achète cette marque ? » J’ai dit « Parce que c’est délicieux ? » Elle a répondu « Oui » et après une pause « Je suis survivante de la Shoah…Pendant la guerre, la famille à laquelle appartient l’entreprise a caché ma famille à Paris. Je l’achète donc toujours. »

C’est certainement le cas que le professeur, un certain Michael Perino (inconnu à moi) existe et a tweeté tout ça. Mais est-ce vrai ? C’est une histoire plus compliquée.

J’ai trouvé plusieurs articles écrits en février ou mars de 2021. C’est bien évident que beaucoup d’entre eux utilisent les mêmes sources. Du Jérusalem Post, de Snopes (un site en anglais connu pour des recherches sur les légendes urbaines), et du Times of Israël (ce dernier est en français). On peut dire les faits suivants avec certitude :

  • Bonne Maman est une marque d’Andros, à Biars-sur-Cère.
  • Les familles Gervoson et Chapoulart, les fondateurs de Bonne Maman, vivent à Biars-sur-Cère depuis 1910.
  • En 2016, un survivant qui vivait dans le New Jersey a dit à un journal qu’il a été caché à Biars-sur-Cère par d’autres Français. Et il a mentionné Bonne Maman (qui n’a pas été fondée jusqu’en 1971). Mais il est mort avant cette histoire, alors personne ne peut lui demander plus de détails.

Ce qu’on ne sait pas :

  • Le musée israélien Yad Vashem garde des témoignages de survivants sur leurs sauveurs. Il y a 2999 enregistrements de la base de données qui traitent de la France (je l’ai vérifié). Mais il n’y a aucun enregistrement qui parle de Biars-sur-Cère.
  • L’entreprise Andros refuse de répondre à n’importe quelle question sur ses fondateurs, alors il manque un témoignage direct.

Il faut que j’ajoute qu’il y a toujours beaucoup de rumeurs à propos des entreprises qui existaient à l’époque de la SGM aux États-Unis. Parfois, elles sont vraies — Hugo Boss lui-même a réalisé les uniformes de la SS. Parfois, elles sont fausses — la soda Fanta à été créé en Allemagne pendant la SGM, mais pas par les Nazis (lien en anglais). Dans le cas de Bonne Maman, que ce soit vrai ou pas, on peut dire qu’il y a clairement des sentiments positifs envers la France et cette marque, à cause desquels beaucoup de monde veulent croire que c’est vrai. C’est une bonne chose.

4 réflexions au sujet de « La rumeur Bonne Maman »

Répondre à jeliotb Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s