Le numéro emmerdeur

J’aurais dû deviner que Le Canard ne serait pas du tout fini avec « l’affaire emmerdeur » de la semaine dernière. Cette semaine, ils mettent la célèbre phrase dans la bouche de plusieurs personnes, dont Macron et Taubira. Il y a enfin un petit article sur la mort des frères Bogdanoff, deux messieurs dont je me serais attendu à les trouver au Canard, mais aucun dessin. De toute façon…

On commence avec un calembour sur la présidence d’Europe et une réunion à Strasbourg :

Moi, je fais partie des anti-choucroute avec enthousiasme mais je ne connais que le produit industriel américain, comme celui-ci. Peut-être que j’aimerais mieux une version alsacienne, mais j’avoue c’est quelque chose qui me fait peur quand je pense au Bas-Rhin.

Peut-être que vous avez entendu parler de la polémique sur les baguettes chez Leclerc. Aux États-Unis, la qualité du pain chez Walmart ou dans nos grandes chaînes de supermarchés est aussi mauvaise qu’il n’y a pas de question de concurrence. Mais il n’y a pas trop de bonnes boulangeries non plus.

Moi, je tuerais pour La Croissanterie en ce moment, peu importe s’il y en a plein de meilleures.

Il y a un dessin à propos d’Anne Hidalgo et Christiane Taubira que je trouve absolument passionnant. Au XIXe siècle, aux États-Unis, les candidats essayaient de convaincre tout le monde qu’ils sont venus de zéro. La manière la plus célèbre pour ça était de dire que l’on est né dans une cabane en rondins (« log cabin »). En 1840, le slogan « log cabin and hard cider » (cabane en rondins et cidre) a été une grande réussite pour William Henry Harrison, deux symboles de la vie des pauvres à la frontière (qu’il n’avait pas du tout partagé, mais peu importe). Mme Taubira a dit quelque chose de similaire dans son autobiographie.

Finalement, il y a une nouvelle étonnante scientifique à propos de la greffe d’un cœur de porc dans un être humain. Franchement, cette histoire me rappelle un peu Terminator renaissance. (Ne le regarde pas juste pour comprendre la référence.)

Il y a une bonne blague des canards en haut de la première page. Ils parlent de Roberta Metsola, nouvelle présidente du Parlement européen, et le deuxième dit « Ça va faire Malte ». (Elle vient de Malte.) J’ai dû la rechercher pour comprendre, mais comme on dit, il faut casser le noyau pour avoir l’amande.

Comme toujours, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !

Une réflexion au sujet de « Le numéro emmerdeur »

  1. Ping : La présidentielle s’approche | Un Coup de Foudre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s