Jamais dans la langue parlée, hein ?

Je suis en train de mes études B2, et j’ai trouvé ces instructions sur le passé simple :

Ça dit en part : «Le passé simple est l’équivalent direct du passé simple en anglais (I did), mais on le trouve presque entièrement dans la littérature et des autres écritures en Français. Dans le français parlé, le passé simple a été remplacé par le passé composé.»

Hmm. J’ai mes doutes. Pourquoi ? À cause d’avoir trouvé beaucoup d’exemples dans la musique française ! J’avoue, je ne les ai pas reconnus à l’époque, mais voici quelques exemples que je comprends mieux maintenant :

«Quelque chose de Tennessee», par Johnny Hallyday, sorti en 1985 :

On peut voir «Sans un seul amour, sans un seul ami, ainsi disparut Tennessee».

Et aussi dans «Les Histoires d’A», par Les Rita Mitsouko, sorti en 1986 :

Deux fois, en fait, peut-être trois : «Evelyne tout sa vie attendit, que le monsieur en gris lui sourit» et «Gilbert partit en voyage». J’avoue que je ne suis pas sûr si «sourit» est dans le présent indicatif ou le passé simple. C’est le même mot dans tous les deux conjugaisons. Et je sais que c’est souvent les cas en français, quand on écrit des histoires du passé, on utilise le présent. On voit souvent une mélange des deux :

En ce qui concerne la période du règne de son père, on sait que Charlemagne a pris part à un certain nombre d’événements. Il est à la tête de la délégation qui accueille le pape Étienne II en Champagne en 754 (à 12 ou 6 ans) et il est peu après sacré par le pape, en même temps que son frère Carloman 1er

(Source)

Et le style n’a pas changé. Voici un dernier exemple, «Station 13», par Indochine, sorti en 2017 :

«Je descendis toutes les rivières».

Franchement, je ne comprends pas pourquoi la leçon dit ça quand c’est si facile pour un élève de trouver des contre-exemples. Il y a beaucoup de nouvelles conjugaisons dans le niveau B2 — le futur antérieur, le passé antérieur, le conditionnel passé, le subjonctif passé. Je suppose qu’ils ne veulent pas que les élèves perdent tout espoir ! Mais ce n’est pas la réalité de vivre avec la grammaire française — on trouvera toutes les conjugaisons et il faut qu’on les comprenne.

2 réflexions au sujet de « Jamais dans la langue parlée, hein ? »

  1. Bernard Bel

    La règle qui vous a été donnée sur le passé simple est correcte, mais dans le contexte bien particulier de la parole spontanée qui n’est pas celui de la chanson, ni celui d’un discours lu, d’un sermon, etc.

    Par exemple, si Johnny chantait « ainsi disparut Tennessee » au lieu de « ainsi Tennessee a disparu », c’est à la fois pour la rime en « i » et pour le nombre de syllabes. On reprend souvent le passé simple pour faire plus court. Par exemple, quand on étudie le latin, la phrase « sic erenda Carthago » est traduite « ainsi fut construite Carthage » car c’est plus concis… Ou alors il faudrait dire « C’est ainsi que Carthage a été construite ».

    De manière générale, la poésie (et la chanson) prennent des libertés avec la syntaxe de la langue. Et aussi avec ce qu’on appelle la « concordance des temps » : un bon écrivain sait que dans certains contextes (régis par l’usage) il peut passer du passé simple au présent, et vice-versa, pour donner une tonalité particulière à son récit. Mais c’est souvent considéré comme une faute chez une personne pas bien entraînée à l’écriture.

    Pour ce qui est de « attendit que le monsieur en gris lui sourit », « sourit » n’est ni présent ni passé simple. C’est simplement incorrect ! Il aurait fallu écrire « attendit que le monsieur en gris lui sourie » car « sourie » est au présent du subjonctif. C’est compliqué car en anglais le présent du subjonctif s’écrit et se prononce souvent comme un présent de l’indicatif…

    Les erreurs de conjuguaison sont les plus fréquentes dans la langue française, surtout depuis qu’on les enseigne beaucoup moins à l’école primaire. Les logiciels correcteurs de grammaire ne les détectent pas très bien.

    En tout cas c’est formidable que vous ayez un regard critique sur nos règles de grammaire ! 🙂

    J'aime

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s