Le jour de triche

Je ne cache pas que je suis diabétique. Vous voyez beaucoup de desserts ici, mais en fait, ils sont la grande majorité de mes glucides. Je ne bois pas de soda ni (presque) de jus de fruits. Je n’achète que rarement mes vieux amis, les M&Ms. Je mange souvent des salades ([Je l’appelle la concurrence — M. Descarottes]). MAIS…

Tous les trois mois, comme tous les diabétiques, je dois prendre un test d’hémoglobine glyquée, qui mesure la moyenne des glucides pendant les derniers trois mois. C’est stressant. Comme beaucoup d’entre nous, plus que le test s’approche, plus que je suis sage. Et quand le jour du test arrive, après le prendre, on triche. (Pour être clair, pas tout le monde. Il y en a certains qui n’osent jamais faire ça à moins qu’ils veuillent risquer le coma.)

Ce matin, j’ai eu mon test. Il ne sera pas bon car mon fevrier était un désastre. Les deux autres mois, pas de problème, mais un mauvais mois peut tout ruiner. Mais rassurez-vous, j’étais très sage et faisais du sport tous les autres jours. Je gardais deux trucs pour fêter le test sanguin — et non, je n’avais pas l’intention de les manger complètement, juste les goûter :

C’est toujours dangereux d’aller chez myPanier, d’où viennent ces deux gourmandises. Mais j’ai de bonnes nouvelles pour mon toubib. Il s’avère que je n’aime pas du tout le nougat dur. Et ma fille m’a gentiment volé la moitié des cerises ! (Je comprends — elles sont bonnes !)

9 réflexions au sujet de « Le jour de triche »

  1. Bernard Bel

    J’ai lu beaucoup de retours de personnes atteintes de diabète type 2 qui le font régresser en adoptant une diète « very low carb » ou même « cétogène » complétée par du jeûne fractionné (intermittent fasting) de durée 12 à 18 heures, autrement dit pas de nourriture solide entre 16h00 et le prochain petit-déjeuner. Ceci associé bien entendu à de l’exercice sous plusieurs formes. J’aborde ce sujet en détail sur mon site https://lebonheurestpossible.org/ car le surpoids (même sans diabète) a toujours été ma bête noire…
    Mais ce n’est pas facile pour tout le monde. Notamment si vous aimez cette tradition du dessert après chaque repas !
    Un moyen de se faire plaisir est d’alterner entre une diète très peu glucidique et des repas « joker » pendant lesquels on s’autorise glucides et alcools. C’est même plus efficace au niveau santé car nos organismes paraissent programmés pour alterner des périodes de restriction et d’abondance. Bien sûr, ce n’est pas « joker » tous les jours ! 😉

    Aimé par 1 personne

    Répondre
  2. Ping : Épisode 2 | Un Coup de Foudre

      1. jeliotb Auteur de l’article

        Pas d’insuline toujours, mais le médecin me menace avec ça. Il sait qu’avant le virus, c’était toujours moins que 6. C’est pour ça que j’essaye de retrouver ma forme d’avant.

        Aimé par 1 personne

  3. Ping : Je m’en vais | Un Coup de Foudre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s