Les dessins clandestins

La semaine dernière, je vous ai dit que je n’étais pas bien informé du scandale des restos clandestins. Pendant ces derniers jours, et surtout après avoir vu le nouveau numéro du Canard Enchaîné, j’ai appris que j’avais vraiment sous-estimé la puissance de cette nouvelle. C’est partout — dans les journaux, sur Topito, sur C à vous. Je crois que je comprends mieux maintenant — nous avons eu un scandale similaire plus tôt en Californie, quand plusieurs hommes politiques avaient eu des dîners dans notre meilleur restaurant, «The French Laundry». C’était un grand secret, et maintenant notre gouverneur risque perdre son emploi (lien en français) parce que tout le monde est en colère contre lui. (Il y a plus de raisons, ce n’est pas seulement à cause des dîners.) En tout cas, les restos clandestins sont devenus un autre thème :

Et aussi :

Et enfin :

À ma part, il était une fois, j’ai rencontré le chef qui fait partie de notre version de cette histoire, Thomas Keller. Voici une photo de moi, de lui (à gauche), et de son boulanger (à droite) :

Comme toujours, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s