Je découvre la Corrèze

On continue le tour des départements avec le 19, la Corrèze. Pouvez-vous croire que ça fait 20% des départements de France métropolitaine ? (Pour être clair, je n’oublierai pas les départements d’outre-mer.) Moi, je suis choqué — je me sens comme c’était juste hier quand j’ai commencé avec l’Ain. En même temps, selon mes plans originaux, cette semaine devrait être le 26. Mon but est de finir le tour dans deux ans, mais pas du tout de fermer le blog quand ça arrive. Savez-vous qu’il y a au moins 11 000 châteaux en France et selon un compte, plus que 45 000 ? Et je n’en ai écrit que des dizaines ? On pourrait écrire pendant un siècle sans épuiser le trésor appelé la France !

Ah bon, la Corrèze. C’est notre troisième visite en Nouvelle-Aquitaine après les deux Charentes, et c’est le département le dix-neuvième moins peuplé de France. Les habitants se nomment les corréziens.

L’histoire de la Corrèze commence au temps paléolithique, et comme beaucoup de France, on y trouve des ruines des habitants habituels :

Le territoire fut incorporé par la suite à l’Aquitaine après la conquête de la Gaule par les Romains, mais la romanisation y fut lente.

Ce fut ensuite la domination des Wisigoths, des Francs (ve et vie siècles), les ravages des Sarrasins (viiie siècle) et des Normands (ixe siècle).

Histoire de la Corrèze sur Wikipédia

Pour nous l’histoire de la Corrèze devint intéressante comme dans les Charentes, avec Aliénor d’Aquitaine et son mariage avec Henri II Plantagenêt. Corrèze a fait partie de la propriété des rois d’Angleterre jusqu’à la Guerre de Cent Ans. Pendant les guerres de Religion, les catholiques sous Louis de Pompadour ont lutté contre les protestants sous Gilbert III, duc de Ventadour. Vous verrez leurs châteaux ci-dessous et pourrez décider à vous-même qui a gagné. Plus tôt, pendant la guerre franco-allemande de 1870, beaucoup de corréziens se sont portées volontaires contre les allemands, quelque chose qui deviendra habituel quand leurs descendants feront une grande partie de la Résistance. Je vous conseille fortement de lire ce dernier lien ; j’ai des larmes aux yeux.

La plus grande ville de la Corrèze est Brive-la-Gaillarde, avec environ 46 000 habitants. Il n’y a qu’une autre ville, Tulle, avec plus que 10 000. Vous ne croirez pas d’où vient le nom Brive-la-Gaillarde :

On entre alors en ville d’un côté par une porte, de l’autre par un pont. Le pont fournit le nom de « Brive » (briva — autrement noté brīuā — et signifie « pont » en langue gauloise) et l’aspect fortifié avec enceinte hérissée de tours celui de « Gaillarde » (Galia désignant la force en latin).

Brive-la-Gaillarde, Wikipédia

Je vais vous dire quelque chose que vous n’imaginiez jamais que je dirais : Le Guide Vert Michelin peut avoir tort. Il y a beaucoup de choses étoilées en Corrèze, mais je crois vraiment que le guide sous-estime ce département. Par exemple, voici les Jardins de Colette, près de Brive-la-Gaillarde — 0 étoiles. Dites-moi que c’est juste quand vous apercevez leur labyrinthe dans cette vidéo :

Et c’est à Brive-la-Gaillarde ou près de la ville qu’on trouve beaucoup de trésors corréziens. Il y a la Collégiale Saint-Martin de Brive (1 étoile) et le Musée Labenche, dans un bâtiment du XVIe siècle (1 étoile), où on trouve des collections sur l’histoire gallo-romaine, les tapisseries, et les arts et traditions régionales. Près de Brive, il y a le Château de Turenne (0 étoiles) qui date du XIIIe au XVIIIe siècle et où on trouve un panorama de l’un des Plus Beaux Villages de France, Turenne. (J’ai des questions pour Michelin — 0 étoiles même pour cette vue ? C’est TRÈS inhabituel.) Aussi pas trop loin de Brive, on trouve la grotte de Gouffre de la Fage (1 étoile) où il y a des chauves-souris et des outils Cro-Magnon.

En dehors de Brive-la-Gaillarde et ses environs, il y a 5 des Plus Beaux Villages de France. En fait, cette organisation a été créée par le maire de l’un de ces villages Collonges-la-Rouge. Pour ma part, je trouve Collonges le plus beau des 5, avec ses bâtiments en pierre rouge. Ne ratez pas le Castel de Vassinhac (1 étoile) et l’Église Saint-Pierre (1 étoile).

Peut-être que le plus dur en Corrèze est de choisir parmi tous leurs magnifiques châteaux. Je vais vous en donner quelques de plus. Le Château de Pompadour était la maison de la célèbre Mme. de Pompadour, maîtresse du Roi Louis XV. Les Tours de Merle (2 étoiles) datent du XIIe au XVe siècle, et font un site unique parce que plusieurs seigneurs habitaient là-bas en même temps. La vue est spectaculaire ! Le Château de Val (1 étoile) est situé sur un joli lac, et le Château de Ventadour n’est que des ruines mais est un site historique, d’où vient le troubadour Bernard de Ventadour.

Qui sont les personnages les plus connus de la Corrèze ? Pour un si petit département, la liste est étonnante : le dernier Pape français. Grégoire XI,, le mathématicien Cédric Villani (gagnant du prix le plus prestigieux en mathématiques, la Médaille Fields), le physicien Louis Néel (gagnant du prix Nobel en physique), le réalisateur Éric Rohmer, et les anciens présidents de la République Jacques Chirac (en tant que député) et François Hollande (aussi député).

Et qu’est-ce qu’ils mangent en Corrèze ? Vous allez vous rendre compte d’un thème. Il y a la mique : « une boule de pâte levée pochée dans un bouillon qui se mange avec du petit salé, de l’andouille et des légumes ». Et la farcidure : « des boules de pommes de terre râpées qui se font cuire dans un bouillon de petit salé et d’andouilles ». Et le milassou : « une galette de pomme de terre râpée ». C’est tout des pommes de terre, du petit salé et de l’andouille ! Je sais déjà que je vous ferai une flognarde en dessert — c’est cher à mon cœur à cause d’une amie d’origine limousine, le deuxième dessert inconnu ici que j’ai jamais fait. J’aimerais faire un gâteau trépais, mais, euh, je n’ai pas le droit (ou la recette).

Ils sont fiers de leurs nombreux produits de terroir : le bœuf limousin label rouge, le veau de lait, le fromage Feuille de Limousin, les pommes AOP du Limousin (selon eux, les seules pommes AOP de France), et les noix du Périgord AOP. En général, ces produits ne sont pas disponibles près de chez moi. Mais c’est clair que c’est un joli département avec beaucoup de belles raisons pour visiter !

Une réflexion au sujet de « Je découvre la Corrèze »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s