Jour de Fête

Ce soir, j’ai regardé l’un des films les plus charmants de ma vie, « Jour de Fête ». C’est le premier film de Jacques Tati, et bien que le scénario ne soit pas trop cohérent, le village où le film a lieu, et les personnages, sont tous si mignons que vous ne vous en soucierez.

Le village s’appelle Sainte-Sévère, et c’est dans l’Indre. L’histoire de pourquoi M. Tati a choisi ce village pour tourner son film est tellement intéressant :

En juin 1947, les habitants de Sainte-Sévère eurent la surprise de Voir Jacques Tati débarquer avec techniciens, acteurs et matériel de tournage. Réfugié durant l’occupation dans une ferme de la région, il avait fait la promesse aux villageois de revenir un jour tourner, à Sainte-Sévère, son premier long métrage. 

Promesse tenue !

Historique — Maison de Jour de Fête

L’histoire lui-même est vraiment deux histoires liées par un événement en commun. La première histoire traite d’une fête foraine qui arrive dans le village de Sainte-Sévère. Tous les villageois veulent voir et aider pendant que la fête foraine s’installe. Un facteur, François, a diverses aventures avec les autres villageois et des membres de l’équipe de la fête foraine. Il est un peu « corniaud » et croit n’importe quoi que les autres lui disent.

Pendant que la fête a lieu, François regarde un film, dit un documentaire, intitulé « La Poste en Amérique ». Je dois vous dire, je crois que c’est toute une blague. Le film dit que les facteurs américains utilisent des hélicoptères et descendent par des cordes pour livrer le courrier. Il dit aussi qu’il y a un concours annuel à Oklahoma City pour choisir le plus sexy facteur. J’avoue, j’ai fait quelques recherches sur Internet dès que j’ai vu ça. Je n’ai rien trouvé.

Après François finit de regarder ce film, la deuxième histoire commence. Il décide qu’il doit être aussi rapide et aussi audacieux que les facteurs américains. C’est… pas sa meilleure décision.

Il y avait un moment si drôle que j’ai pris une petite vidéo pour vous montrer ce qui s’est passé :

François finit par avoir un accident à cause d’avoir tout fait trop vite. Il va, mais quelqu’un d’autre finit de livrer le courrier.

J’ai bien profité de ce film, mon premier de Jacques Tati. J’ai deux de plus — Mon Oncle et Les Vacances de M. Hulot — et il me semble que ce seront de bons moments.

Une réflexion au sujet de « Jour de Fête »

  1. Bernard Bel

    C’est grâce à « Jour de fête » que j’ai enfin appris à faire de la bicyclette dans mon enfance. Pour moi c’était illogique qu’on puisse tenir en équilibre sur un véhicule à deux roues. Or, dans le film on voit la bicyclette du facteur descendre seule une côte sans que personne ne la tienne. Ça m’a donné l’intuition que peut-être l’équilibre était assuré par le véhicule lui-même, et que je n’aurais rien à faire pour le maintenir à la verticale, sauf de rouler. C’est bien plus tard que j’ai eu l’explication technique exacte, mais l’image du vélo de Tati a changé ma destinée ! 🙂
    Il y a aussi cette scène où il glisse le courrier entre les fesses d’un cheval. Avec mon frère nous étions morts de rire en l’évoquant…

    Aimé par 1 personne

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s