Le sandwich français qui ne l’est pas

…et le resto qui est au contraire.

En France, il y a un style appelé « à l’américain », qui veut dire « une sauce à la tomate ». La seule chose que cette sauce a à voir avec les États-Unis, c’est que le chef qui l’a créée y travaillait.

Aux États-Unis, il y a un sandwich célèbre appelé le « French dip » ou la trempette française. C’est complètement inconnu en France, même dans le menu le plus américain du pays entier. (Sauf le « Crazy Memphis », c’est mon avis que ce resto est complètement authentique.) Le French dip est un sandwich au bœuf rôti, souvent avec du fromage suisse, parfois avec des oignons. C’est toujours servi au jus et habituellement avec des frites, comme ça :

D’où vient le nom « French » ? Presque tout le monde est d’accord que ce sandwich vient d’un restaurant à Los Angeles, appelé « Philippe », d’après le propriétaire original, Philippe Mathieu. M. Mathieu est venu de France, et en 1918, il a ajouté ce sandwich à son menu. À cause de sa nationalité, ses clients ont commencé à appeler le sandwich « French dip ».

Si vous voyagez à Los Angeles, je vous conseille de goûter ce sandwich chez Philippe… une fois. J’aime bien le sandwich, mais le resto lui-même n’est pas grand-chose. Le mien ci-dessus n’est pas venu du resto à Los Angeles, et c’est une histoire amusante.

Nous avons une chaîne de restos appelée « Mimi’s ». Au début, l’idée était de faire semblant d’être un café à la Nouvelle-Orléans, mais il y a quelques années, une société française a racheté la chaîne. Vous connaissez peut-être Groupe Le Duff grâce à leurs marques Brioche Dorée et La Madeleine. En tout cas, ils ont changé l’idée de Mimi’s pour la rendre « plus française ». C’est à vous de décider s’ils ont réussi. (Indice : non. Une fleur-de-lis et le mot « rue » ne suffisent pas.)

Alors, ce qu’on a ici, c’est un restaurant français qui fait semblant d’être une parodie américaine d’un restaurant français pendant qu’il sert un sandwich américain qui fait semblant d’être français. Un joli bordel, non ?

Une réflexion au sujet de « Le sandwich français qui ne l’est pas »

  1. Bernard Bel

    Très drôle enquête !
    Sur la photo du « French dip » la manière dont le pain est coupé ne se voit jamais en France… Ici, les sandwichs sont allongés, réalisés avec une grande portion de baguette pour facilement tenir en main, même si on mange debout.
    Le sandwich mélangés avec des frites, je crois que c’est une invention du 21e siècle (et une catastrophe nutritionnelle).

    Aimé par 1 personne

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s