Le marquis que l’on adore

Aux États-Unis, on entend souvent parler que l’on n’aime pas la noblesse, que nous sommes tous égales en tant que citoyens. C’est tout faux, bien sûr. La chanteuse « Beyoncé » est surnommée « Queen B » (la Reine B), la chanteuse Aretha Franklin était « Thé Queen of Soul » (la Reine de la Musique Soul), et on écrit de nos acteurs de la même façon que les britanniques sur leur famille royale. On adore la noblesse, c’est juste un changement d’avis sur la question d’où viennent leurs droits. SAUF UN !

On aime tous Marie-Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier, marquis de La Fayette. Pendant la Révolution américaine, il est arrivé aux États-Unis, à l’âge de 19 ans, et il a rejoint l’armée. George Washington lui-même l’a nommé général. On peut lire plus de ses exploits sur le lien. Ce que je veux partager est ce panneau, dont je l’ai trouvé en me promenant sur le « Freedom Trail » (Sentier de la liberté) à Boston aujourd’hui :

C’est dans un champ appelé « Boston Commons », l’un des lieux importants de la Révolution américaine. Ça dit en partie (ma traduction) :

Cette place nommée en l’honneur du Marquis de Lafayette, soldat français distingué, major-général dans la Guerre d’indépendance américaine et illustre patriot de la Révolution Française…Invité officiellement par loi de Congrès de revisiter les États-Unis en 1824 en tant qu’invité de la nation, accueilli avec tous les honneurs en passant par cette place. Il a mis la première pierre du monument à Bunker Hill [première bataille à Boston].

Et pour preuve que cet homme est connu par tous, on enseigne à nos enfants un discours du Colonel Charles Stanton, 140 ans après notre Révolution, pendant la Première Guerre mondiale. Il a visité le tombeau du grand homme, et il a dit « Lafayette, we are here ! » (Lafayette, nous voilà !) Peut-être que ça changera parce que nos écoles appartiennent maintenant aux ingrats, mais chacun d’entre ma génération et celle de mes parents connaissent cette histoire. 

Une réflexion au sujet de « Le marquis que l’on adore »

  1. Bernard Bel

    « La Fayette nous voilà ! » Je connaissais ce cri mais pas son auteur ni le contexte… 🙂

    La Fayette est originaire dy Puy-en-Velay (Haute-Loire) où nous passons souvent car la famille de mon épouse y résidait. Un jour il y a eu une bonne blague à son sujet, pour le 1er avril. Des plaisantins ont annoncé dans le journal qu’un riche américain avait acheté la statue de La Fayette et qu’elle serait enlevée le lendemain matin par un hélicoptère. Des dizaines de gens se sont rassemblés autour de la statue pour manifester en gardant la tête tournée vers le ciel, attendant l’hélicoptère !

    Aimé par 1 personne

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s