Le passe ou la cuisse

Plus que l’on s’approche aux élections, moins que je comprends Le Canard. Mais il y a toujours des dessins intéressants cette semaine.

On commence avec quelqu’un qui n’aurait jamais eu le droit de travailler chez Duchemin. Il ne me semble pas que c’est basé d’une vraie histoire, c’est juste un commentaire sur les passes.

En parlant des passes, Le Canatd a des questions sur quoi exactement sera disponible pour les ukrainiens. Saviez-vous qu’en 2014, l’armée allemande a dû utiliser des manches à balai parce qu’ils manquaient de mitrailleuses ? (Le lien dit « à vérifier », mais voilà un article en anglais avec des citations officielles qui disaient la même chose.)

Moi, je dirais que tous les parents connaissent ce genre de maladie. Quelle coïncidence que ça arrivera juste après le Saint-Valentin. Je suis sûr que ça n’a rien à voir avec le fait d’éviter les foules :

J’ai dû chercher le sens de celui-ci. C’est plutôt marrant qu’il existe une telle chose comme « l’affaire des costumes offerts » ou « Penelopegate ». (Trouvez votre propre nom pour les scandales. Gate, c’est à nous !) Il y avait en fait un coup de fil entre ces deux.

Le gros titre m’a rendu bien confus. Je connais Olaf Scholz (pas personnellement, pour être clair), mais « peu de Scholz » est évidemment un calembour.

Comme toujours, si vous avez aimé ces dessins, abonnez-vous !

Une réflexion au sujet de « Le passe ou la cuisse »

  1. Ping : La présidentielle s’approche | Un Coup de Foudre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s