Le Beverly Hills français

Pendant que j’étais toujours au musée, j’ai reçu un SMS d’une amie. Oui, une Française. Je lui ai dit que j’étais à LA et elle m’a répondu que ça la fait rêver. Moi, je pensais au temps où j’y ai été agressé à couteau, et à 3 ans dans le pire appartement de ma vie (avec mon ex futur en plus), et j’ai dit le mauvais truc en réponse. J’ai dit une fois que votre quotidien est mon Disneyland — j’oublie souvent que l’envers est aussi vrai pour beaucoup de monde. Mais moi, je suis aussi grand spécialiste de mettre la pied dans la bouche, comme on dit en anglais (c’est-à-dire « dire le mauvais truc »).

De toute façon, après être sorti du musée, je me suis dit « Qu’est-ce qu’elle aimerait voir ici ? Toi con, tu dois vraiment demander ? Qu’est-ce que TOUT le monde veut voir à LA ? » Alors, je me suis conduit à Beverly Hills, anciennement mon lieu préféré pour passer un bon moment quand j’y habitais.

(Je dois écrire LA. Regardez ce qui se passe à chaque fois où j’écris « Los ». C’est vraiment nul avec tous ces noms espagnols ici.)

J’habitais à LA entre 2005 et 2008. Beaucoup de choses ont changé depuis ce temps-là, mais Rodeo Drive à Beverly Hills reste plus ou moins comme je m’en souviens.

On commencera avec, à mon avis, le carrefour le plus glamour de Californie. Peut-être des États-Unis. C’est Rodeo Drive et Dayton Way. Sur trois des 4 coins, il y a des boutiques françaises — Bréguet, Louis Vuitton, et Van Cleef & Arpels. Comme d’hab, c’est les britanniques qui gâchent une belle chose française — c’est Burberry sur le quatrième coin, avec leur motif de vache rose.

Pensez-vous que l’on marche maintenant le long de la rue ? Non, on tourne le dos pour entrer dans — encore à mon avis — le bâtiment le plus classe de tout Beverly Hills, 2 Rodeo Drive. Je n’ai pas pris photos de toutes les boutiques, mais on va en profiter quand même. Le coin avec Bréguet est l’entrée dans ce bâtiment.

Je voulais vous mener le long de ce chemin parce qu’ici, on peut juste apercevoir à gauche de Tiffany qu’il y a un resto. 208 Rodeo. La nourriture n’est pas la meilleure, mais déjeuner sur leur terrasse, c’est l’une des meilleures choses au monde entier. Pourquoi ? Parce que l’on est en face de l’Hôtel Beverly Wilshire, l’un des meilleurs hôtels à LA. Voulez-vous faire partie des « cool kids » ? C’est l’endroit !

À côté de 208 Rodeo, il y a une parfumerie française, Henry Jacques, pour ceux qui trouvent que Cartier a trop l’air Leclerc. Rien n’est disponible chez eux pour moins qu’environ 600 € la bouteille — de 15 ml. Ne me croyez pas sur parole — voilà leur liste de prix !

Moi, je ne porte que Déclaration de Cartier depuis 2012, 1/10 le prix pour deux fois la quantité.

On descend l’escalier vers Wilshire Boulevard et fait un demi-tour sur Rodeo pour passer Burberry et voir le reste de la rue. Le voisin à côté de Burberry, c’est Dior. En face de Dior, il y a Harry Winston, la bijouterie pour ceux qui trouvent que Tiffany a trop l’air Walmart. On marche sur la rue et passe par Yves Saint-Laurent — l’un de 3 à Beverly Hills — et Moncler.

On n’est pas du tout fini. Un bus à ciel ouvert nous passe en même temps que l’on arrive chez Cartier. Il y a 20 ans, j’espérais que mon ex futur me donnerait cette alliance de Cartier pour notre mariage. Pensez-vous que c’est trop ? C’était beaucoup moins cher à l’époque — mais la sienne ? J’ai des larmes aux yeux en pensant au prix. En face de Cartier, il y a Chanel…

…mais aussi le magasin pour ceux qui trouvent que Louis Vuitton a trop l’air Franprix — Goyard. Ils font les meilleures écuelles pour les animaux de compagnie au monde — mais aussi plein d’autres choses pour les êtres humains.

Il n’y a qu’un magasin de plus que je veux vous montrer sur Rodeo. Je pense à une amie à chaque fois où je passe par l’une de ces boutiques. Vous pouvez deviner pourquoi.

On est maintenant sur Santa Monica Boulevard. Il y a une boulangerie ici, Sprinkles, qui ne fait que des cupcakes. Ils ont peut-être le truc le plus américain pour les vendre (on peut aussi enter dans le magasin, mais vous ne verrez aucun cupcake — tout est caché depuis le début de Covid). C’est une chaîne maintenant, mais cette boulangerie était la première.

On tourne à droite deux fois pour marcher le long Beverly Boulevard. On est presque finis, mais j’ai quelque chose de choquant pour vous montrer. D’abord, si vous avez jamais visité les États-Unis, The Cheesecake Factory vient de Beverly Hills. J’y déjeunais souvent — c’est plein de types qui sont juste serveurs, mais disent qu’ils sont acteurs. C’est pas le truc choquant.

Voilà notre dernier arrêt — « Ladurée by Matthew Kenney ». Voici leur carte. C’est sous licence, mais…beaucoup de la carte est vegan. J’ai commandé deux choses à emporter — un macaron Ispahan, et une pâtisserie Élysée. Je ne veux plus jamais entendre dans une telle boutique « C’est pas vegan. Est-ce OK ? » (En parlant de l’Élysée.) Non, c’est pas « OK » — c’est attendu. Je ne veux pas finir avec une plainte, alors je dirais juste que ça fait semblant d’être Ladurée sans y arriver.

Mais vous pouvez le voir — sans la France, Rodeo Drive ne serait rien !

3 réflexions au sujet de « Le Beverly Hills français »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s