Mon dîner isérois

Pour ce dîner, une amie m’avait dit qu’il fallait que j’aie fait un gratin dauphinois. C’est pas un plat principal, et ça voulait dire que j’ai dû faire 3 choses. J’ai donc choisi un plat principal plutôt simple, la truite grenobloise. Faites-la 30 minutes avant votre gratin est prêt à sortir du four. Quant au dessert, le pain de Modane, j’ai dû le refaire à cause d’une traduction ambiguë. Je suis heureux que je l’ai refait. La première fois n’a pas été un échec, mais il m’a semblé qu’elle manquait assez de structure. La deuxième fois ? C’est devenu l’une des stars du blog !

Je dois cette recette de gratin dauphinois à Isère Attractivité.

Les ingrédients pour le gratin dauphinois :

  • 800 grammes de pommes de terre
  • 25 cl de crème liquide entière
  • 50 cl de lait entier
  • Du sel et du poivre
  • 1 noix de muscade
  • 1 gousse d’ail

Les instructions pour le gratin dauphinois :

  1. Préchauffez votre four à 150°C.
  2. Épluchez et lavez les pommes de terre, puis coupez-les en fines lamelles (ne pas relaver les pommes de terres une fois coupées !)
  1. Faîtes bouillir le lait ; en même temps, frotter le plat énergiquement avec la gousse d’ail puis le beurrer.
  1. Disposez les pommes de terre en étage et égalisez.
  1. Versez le lait et la crème liquide jusqu’à recouvrir les pommes de terres. Assaisonnez à votre convenance.
  1. Enfournez pour une cuisson lente pendant 1 h 30 à 2 h.
  2. L’intérieur doit rester très moelleux (vérifiez de temps en temps avec la pointe du couteau) et la présentation uniformément lisse et dorée. — Le mien était bien moelleux, mais vous pouvez voir — malgré 2 heures au four, il reste des lieux pas dorées. À mon avis, il restait un peu plus liquide que j’aurais préféré.

Je dois aussi la recette de truite grenobloise. J’ai dû couper la recette pour 1 personne — l’originale veut 8. Vous noterez que le citron est coupé en tranches au lieu de dès. J’ai suivi la photo de la recette. Je suis satisfait que c’est quand même bon.

Les ingrédients de la truite grenobloise :

  • 1 truites de 250 grammes
  • De l’huile d’olive
  • 30 grammes de beurre
  • 1 citron, sel, poivre
  • 1 tranches de pain de mie
  • 15 grammes de câpres
  • 10 g de farine
  • Du persil haché

Les instructions de la truite grenobloise :

  1. Peler les citrons à vif puis les tailler en petits dés.
  1. Couper le pain de mie en petits dés. Les faire revenir rapidement dans l‘huile.
  1. Préparer les truites : les fariner et les assaisonner. Les cuire à la poêle avec l‘huile et le beurre — environ 2 minutes le côté avec un si fin filet. Les poser dans le plat de service. Recouvrir avec le pain, le citron et les câpres. Retirer la matière grasse de la poêle.
  1. Mettre le reste de beurre, attendre qu‘il soit mousseux. Le verser sur les truites. — J’étais pas sûr si je devrais mélanger la matière grasse de la poêle avec ce beurre ; j’ai donc choisi de faire fondre du beurre au micro-ondes et le verser sur ma truite.
  1. Saupoudrer de persil haché et servir.

Je dois la recette du pain de Modane à L’Académie du Goût. Je l’ai fait deux fois — la première avec de la farine de ce qu’on appelle « oats » en anglais. C’est l’une de plusieurs significations possibles de « gruau » (ce qui dit la recette originale). La deuxième fois, avec de la farine T65. J’ai fait ça parce que j’ai trouvé que les pains étaient trop fragiles la première fois. Je vous montrerai les photos de la première fois jusqu’au moment où la pâte repose ; c’est pourquoi les couleurs changeront un peu. UTILISEZ la T65. C’est beaucoup mieux !

Les ingrédients du pain de Modane :

Pour la veille :

  • 260g de farine T65
  • 40g de sucre
  • 6g de sel
  • 10g de levure biologique
  • 15g de lait
  • 150g d’œufs
  • 210g de beurre

Pour le jour de fabrication :

  • 50 grammes d’écorces d‘oranges confites
  • 100 grammes de dés de melon confit
  • 20 grammes de zestes de citrons confits

OU

  • 170 grammes de fruits confits mélangés
  • 20 grammes de confiture d’abricots
  • 75 grammes de beurre pommade
  • 75 grammes de sucre semoule
  • 75 grammes de poudre d’amande
  • 75 grammes d’œuf
  • 10 grammes de maïzena
  • 5 grammes de rhum
  • 50 grammes de poudre de noisettes
  • 50 grammes de sucre glace
  • 1 blanc d’œuf

Les instructions du pain de Modane :

La veille :

  1. Mélanger farine, sucre et sel et la levure émiettée dans la cuve du robot avec le lait, et faire tourner, avec le crochet, à basse vitesse.
  1. Battre rapidement les œufs puis en ajouter les deux tiers au mélange. Pétrir deux minutes, toujours à petite vitesse. — Après deux minutes j’ai utilisé une cuillère pour enlever la farine des côtés du bol. Vous pouvez voir dans la 4e photo que c’est pas encore bien mélangé.
  1. Ajouter progressivement le reste des œufs une fois que la pâte se décolle un peu. Augmenter légèrement la vitesse.
  1. Couper le beurre en petits cubes, à incorporer petit à petit. Pétrir encore sept minutes à vitesse moyenne. La pâte doit encore se décoller. — J’ai pétri la pâte à la main pendant 2 minutes à la fin, parce que le crochet rate toujours les côtés du bol.
  1. Transposer alors dans un saladier fariné, filmer au contact et laisser « pousser » deux heures à température ambiante.
  1. Lorsque le pâton a doublé de volume, le dégazer et le rabattre en l’étalant à plat sur une plaque à pâtisserie que vous avez recouverte de papier cuisine ou un tapis en silicone. Filmer au contact, puis réserver une nuit au réfrigérateur.
  1. Mélanger l’ensemble des zestes et écorces à la confiture dans la cuve du robot pendant une trentaine de secondes. — J’ai utilisé le même mélange de fruits confits que dans le fénétra. Souvenez-vous que le mien ne contient pas de pastèque !
  1. Crémer le beurre pommade et le sucre puis ajouter le reste des poudres. Mélanger et incorporer l’œuf et l’alcool. Bien lisser. Mélanger farce et crème d’amande.
  1. Fariner le plan de travail et façonner la pâte sortie du frigo. Former plusieurs boules de forme ovoïde (entre six et dix) pour former les pains. Cette pâte est collante, donc roulez-la dans de la farine avant de l’étaler.
  1. Mettre la farce au milieu, recouvrir de confiture d’abricot et refermer comme un chausson, en faisant une soudure en dessous. Réserver pour laisser pousser.
  1. Mélanger le blanc d’œuf et les poudres jusqu’à obtenir un appareil plutôt épais. — J’ai écrasé les noisettes dans un sac en plastique.
  1. Dorer les pains, puis déposer à leur surface une mince couche de masse aux noisettes. — Je n’ai utilisé que le mélange de noisettes en poudre, sucre glace et blanc d’œuf. Il me semble que les pains ont l’air bon. Pas besoin de les dorer avec un jaune d’œuf.
  1. Faire cuire 30 minutes dans un four à 165°C. Poudrer de sucre glace avant de déguster.

Je vais vous montrer les résultats de la première fois. Je sais que vous serez d’accord que la deuxième est meilleure. Je ne suis pas le meilleur styliste, mais il est important que je fasse toujours mon meilleur effort. Faire moins ne serait pas français.

5 réflexions au sujet de « Mon dîner isérois »

  1. Maman lyonnaise

    Bonsoir,
    Voilà un bien beau repas qui fait envie ! Bravo !
    Pour le gratin dauphinois, je fais cuire les pommes de terre dans le lait avec la gousse d’ail pressée. Ainsi elles sont fondantes et imbibées de lait lorsque je les mets dans le plat ce qui évite un gratin trop liquide mais pas sec.
    Pour la truite, elle est superbe ! Le beurre à rajouter au dressage est ce qu’on appelle un beurre « noisette ». Il faut effectivement le préparer dans une poêle ou une petite casserole propre et le faire chauffer jusqu’à ce qu’il prenne une couleur de noisette (d’où son nom).
    Je découvre le pain de Modane, je ne connaissais pas du tout et celui-ci est très réussi et bien appétissant.
    Encore bravo et merci de promouvoir le patrimoine français !
    Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

    Répondre

Répondre à Maman lyonnaise Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s