Bon anniversaire au blog

Aujourd’hui est le 1er anniversaire d’Un Coup de Foudre. Si vous vérifiez les records DNS, j’ai acheté le domaine le 17 octobre, mais j’ai passé le reste du mois en pensant aux contenus du site. Je n’étais pas du tout sûr à l’époque si je continuerais vraiment, ou finirais le Tour des Départements. Mais il s’avère que je suis la même règle ici qu’avec mes études — plus je fais, plus je veux faire.

Et combien ai-je fait ? Voici le décompte des mots sur ce blog depuis le début, un véritable roman !

Ce n’est pas souvent le cas que l’on fait ça 19 mois après avoir commencé à étudier une nouvelle langue, non ? Mais ça ne sent presque jamais le boulot — chaque semaine il y a de nouvelles aventures pour moi, et j’espère que parfois, vous les lecteurs découvrent de nouvelles choses aussi. (Heureusement, personne ne m’a demandé mon avis après dix heures dans la cuisine le Thanksgiving dernier.)

Je crois que je peux enfin vous dire le vrai secret du blog, qui est peut-être moins un secret que quelque chose dont il vous semble toujours que je plaisante. Je dis parfois que ce blog est la plus longue liste de courses au monde. Mais je cherche quoi exactement ?

Où habiter.

Je suis complètement sérieux. Au début du blog, la pensée m’avait déjà croisé l’esprit, mais elle n’était pas encore une idée claire. On peut lire les « Je découvre », et voir l’évolution de mes pensées sur ce sujet — chaque fois j’essaye de me vendre l’idée d’y vivre. Le temps que nous soyons juillet, je n’en pouvais plus — j’ai dû savoir.

Mon amie Anne-Marie a récemment écrit sur le sujet de se trouver en voyageant. Comme d’habitude, c’est un article très sage, et elle dit quelque chose de très important — « Si on fuit pour oublier quelqu’un ou un job que l’on déteste, rien n’y fera. Ce que tu fuis t’attendra au retour. » Elle a raison. Quelqu’un (vous savez déjà qui) me poursuit depuis un an, parce que… franchement, je ne sais vraiment plus pourquoi. Et ça pourrait continuer d’une façon ou une autre jusqu’en 2028.

Ça fait déjà une décennie que cette personne m’empêche de sortir plus de trois jours, et elle en aura le droit tant qu’on partagera notre fille. J’habite donc dans une prison, bien que je ne sois pas un criminel. Dès que ça se termine, je ne veux plus jamais revoir Orange County.

Mais je n’ai pas complètement d’étoiles aux yeux. Montrez-moi un autre pays avec un site pour surveiller les grèves. La moitié du temps, au moins une ligne du métro parisien ne marche pas. Personne chez les français ne peut se rendre compte d’une faute de grammaire commise par quelqu’un d’autre sans le corriger. Tout se déroule très lentement en France, et c’est pas juste le temps de cuisson des plats français. Vous vous disputez sur tout et n’importe quoi.

Savez-vous ce que je pense de tout ça ? Je m’en fiche. Vos défauts sont les mêmes que les miens. Je vous adore également pour eux comme pour les sujets du blog — le patrimoine, la cuisine, la culture. Je connais bien les cultures mexicaine, espagnole, japonaise, italienne, anglaise — je les ai toutes visitées, je parle toutes leurs langues (sauf l’italien), et c’est vous que je choisirais.

Anne-Marie a raison sur autre chose : « Sortir de sa zone de confort oblige à trouver des ressources que l’on ne croyait pas posséder ». D’une façon, je suis heureux qu’il ait plu pendant mon voyage, que j’aie dû changer de plans plusieurs fois à cause du métro. C’est le « Système D », et je ne m’inquiète plus si je peux le vivre complètement en français. Il ne reste qu’une question de plus :

La France, m’aura-t-elle ?

(Je sais, vous voulez la recette du gâteau choco-framboise en haut. Veuillez patienter jusqu’à demain.)

8 réflexions au sujet de « Bon anniversaire au blog »

  1. Bernard Bel

    Vous ne ratez pas une occasion de préparer un gâteau ! 🙂
    Grâce à votre blog j’ai à présent une petite collection de recettes pour les jours où nous invitons des amis qui ne sont pas dans une secte “low-carb”…
    Au sujet de « où habiter » je me suis souvent posé la question. Nous avons une jolie maison au cœur d’un village (presque) paradisiaque en Provence. Mais chaque fois que je retourne en Inde j’ai l’impression, en arrivant, de retourner « chez moi » : le ciel, les bruits, les odeurs, les gens, les langues. Or en repartant je me jure chaque fois que pour rien au monde je ne pourrais y habiter longtemps, car j’ai revu toutes les difficultés de vivre dans ce pays. Autrement dit, on peut développer des racines multiples par de longs séjours dans d’autres pays où on a vraiment des choses intéressantes à faire — autres que de fuir un problème local, vous avez raison de le rappeler !
    Ce phénomène est devenu fréquent avec la mondialisation, mais il a aussi existé dans le passé, comme on peut le constater en visitant la maison de Pierre Loti .
    Finalement vous faites pousser une nouvelle racine en France, via la langue, la culture, la cuisine etc. Ça ne fait que vous rendre plus solide !

    Aimé par 1 personne

    Répondre
    1. jeliotb Auteur de l’article

      Je ne connais pas cette secte « low-carb, » peut-être parce qu’ils sont tous bannis chez moi ! 😂 En fait, j’ai un brouillon à propos de ça, mais je cherche un livre caché quelque part dans mon bureau pour le finir.

      Aimé par 1 personne

      Répondre
      1. Bernard Bel

        Ce sont les adeptes inconditionnels de diète cétogène (low-carb high-fat ou LCHF) réputée bénéfique en prévention et en (soutien de) traitement des cancers. Partiellement vrai pour certaines personnes et certaines formes. Mais le “low-carb” est ce que font, sans le savoir, les gens qui ont supprimé toute nourriture sucrée — ce qui est évidemment assez bon pour le diabète de type 2.
        Chez nous c’est “low-carb”, sauf évidemment quand on fait la fête ! 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. Ping : Le gâteau chocolat-framboise de François Payard | Un Coup de Foudre

  3. Ping : Bon anniversaire au moi | Un Coup de Foudre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s