Le don de sang

Aujourd’hui, je serai rien que sérieux en vous racontant une histoire.

En décembre 2021, Sadie, la niece d’une copine de classe de la primaire jusqu’à la fin du lycée, a eu un accident vasculaire cérébral. Elle n’était pas du tout malade — visiblement — jusqu’à ce moment-là. Elle a tout de suite eu plusieurs chirurgies du cerveau, mais le temps que la fin du mois soit arrivé, le vrai diagnostic a changé. Elle avait une leucémie.

Pour le 3 février, sa famille a organisé une collecte de sang :

Mais c’était déjà trop tard. Elle est décédée le 31 janvier de l’année dernière.

Moi, habitant à environ 120 km de cet événement, je n’allais pas y aller. Mais je me suis enregistré avec la Croix Rouge pour donner des plaquettes ce même jour-là. Rien n’est allé comme prévu. D’abord, ils ne m’ont pas dit de ne pas prendre de l’aspirine avant le don. J’ai dû donc attendre 4 jours de plus. J’y suis arrivé encore une fois — avec mon t-shirt Indochine, bien sûr, parce que je veux toujours que ces gens fassent un lien entre vous et la bienveillance :

Malheureusement, l’infirmière a fait un joli bordel en ratant une veine, et j’ai été bien blessé. J’ai rien mentionné ici à l’époque, mais j’ai eu besoin de 3 semaines pour guérir.

Mais une promesse est une promesse. Alors le 3 mars, j’ai essayé pour la troisième fois et 2 1/2 heures plus tard — les plaquettes demandent du temps — voilà :

Vous pouvez voir que j’étais déterminé, quant au t-shirt. Mais aussi quant au sang.

Dimanche prochain, la famille de Sadie aura un autre événement en son honneur. Au lieu d’y aller, aujourd’hui je suis revenu chez la Croix Rouge, et cette fois-ci, avec moins de drame. Dois-je vraiment vous dire quelle musique jouait dans ce casque audio 100 % fabriqué en France ? Ouaip, j’ai eu assez de temps pour écouter tout le concert d’Indochine. Le seule problème, c’est que l’infirmière m’a vu pleurer pendant « Nos Célébrations » et a pensé que quelque chose de mal m’est arrivé à cause des aiguilles !

À ce point, on aurait dû être un véritable Justin du 23 juin 2002 (le jour de la pire erreur de ma vie) pour ne pas voir le futur. Surtout le reste de ce post.

Il va vous surprendre, mais je n’ai jamais rencontré Sadie. Et si vous avez fait attention ici les dernières années, il y a très peu de monde de ma vie d’avant dont je chante les louanges. Mais sa tante, Michelle, est une princesse parmi les êtres humains, quelqu’un qui n’a jamais — même pas une fois — fait partie du harcèlement scolaire. C’était un honneur de lui rendre une si petite faveur.

C’est pourquoi je suis ici maintenant pour vous parler des plaquettes. C’est en même temps le don le plus facile et le plus difficile à faire. Le plus facile parce qu’il n’y a presque aucun temps de guérison — on peut le refaire toutes les 4 semaines (toutes les 2 aux États-Unis), pas comme les 2 mois entre les dons de sang entier. Le plus difficile parce que ça prend au moins 2 heures — ils vous rendent tout votre sang, moins les plaquettes, mais c’est un processus lent. Mais c’est aussi quelque chose d’essentiel pour les patients atteints du cancer, encore plus que le sang entier. Et la pire chose ? Les plaquettes durent seulement 5 jours après le don avant de périmer. « Heureusement », il y a assez de besoin dans ce monde pourri que les vôtres ne seront jamais gaspillées.

Je vais le rendre tout simple pour vous. En France, la Croix Rouge n’a rien à voir avec les collectes de sang. Vous avez plutôt l’Établissement français du sang. Cependant, il n’est pas le cas que toutes les maisons de dons peuvent prendre des dons de plaquettes. Voici la liste. Ne doutez pas que j’ai déjà tout lu. Voici l’examen pour vérifier si vous pouvez en donner.

Mais je n’aime jamais vous laisser sans blagues, alors voici un commentaire qu’un cher ami m’a laissé après avoir vu des photos en haut. Il me connais très bien.

10 réflexions au sujet de « Le don de sang »

  1. Agatheb2k

    Félicitations Justin ! C’est un comportement responsable ! Merci aussi pour les bonnes adresses ! Par contre je vais dépasser la date de péremption et ne pourrais vivre dangereusement qu’après dérogation ! 😉
    => https://leparticulier.lefigaro.fr/article/le-don-du-sang-au-dela-de-70-ans-est-exceptionnel
    Pour le ratage, ce n’est jamais la faute de l’apprentie-infirmière, mais celle de tes veines, j’avais eu droit à cette explication en son temps pour un accident similaire ! 😉

    Aimé par 1 personne

    Répondre
  2. biche*

    Bonjour Justin,
    C’est très bien ce que vous avez fait avec ce don de plaquettes 🙂. En lisant votre article je pense à la série française que je viens de visionner sur TF1 : Lycée Toulouse Lautrec. Les acteurs y sont formidables. Handicapés, malade avec une tumeur au cerveau, dyslexique ayant subi du harcèlement scolaire, etc.. Les personnages sont très attachants et ce n’est pas une série larmoyante 🙂
    Biche

    Aimé par 1 personne

    Répondre
  3. Light And Smell

    C’est tellement triste pour cette jeune fille 😦
    J’ai la phobie des veines qui fait qu’une simple prise de sang est très difficile à faire pour moi (panique, évanouissement…) mais j’ai l’espoir un jour d’en venir à bout et de pouvoir donner sang et plaquettes….

    Aimé par 1 personne

    Répondre
  4. celadon7

    Une bonne action Justin .La leucémie , il faut ce message et j’y repense .Mon fils Matthieu est décédé de cette maladie en 1981, toujours présent en moi Les gênes familiaux sont parfois cruels et ressortent au hasard , j’ai moi même une maladie du sang , une cousine morte d’un cancer du rein -de 30ans , merci les ancêtres vosgiens tous des paysans en lieux reculés il y a eu du cousinage dans les mariages d’après la généalogie familiale Merci pour ton geste

    Aimé par 1 personne

    Répondre
    1. Justin Busch Auteur de l’article

      Je suis vraiment désolé pour ton fils. Sadie ayant eu juste 3 ans plus que ma fille, j’étais vraiment choqué à l’époque.

      Quant aux ancêtres, j’étais vraiment surpris — de mauvaise façon ! — quand il s’est avéré que certains des arrières-grands-parents de mon ex et les miens sont venus de deux villages en Pologne séparés par seulement 20 km. Il y a un risque que nous sommes des cousins distants, pas juste un couple anciennement marié !

      J’aime

      Répondre
  5. Náriël

    Bravo pour ton geste noble et généreux !!!
    J’aimerais tant pouvoir en faire de même, mais mon hématophobie sévère n’est pas vraiment d’accord pour que je le fasse 😥 Genre, j’ai été capable de faire un malaise pendant la prise de ma grand-mère (alors que je ne regardais)…
    Le don de sang, de plaquettes et de plasma sont essentielles et j’admire ceux et celles qui donne de façon désintéressé. Ils ont un courage que j’aimerais bien avoir.
    Encore bravo à toi 😉

    Aimé par 1 personne

    Répondre
  6. Ping : Épisode 46 — des dons et des réussites | Un Coup de Foudre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s