Ma grande vadrouille

Hier n’était pas la plus longue marche de ma vie — mais c’était PROCHE. Et il y avait de bonnes surprises complètement inattendues !

J’ai commencé par visiter la Basilique du Sacré-Cœur. Il pleuvait quand je suis arrivé, et j’avoue que j’avais peur de monter tous ces escaliers mouillés.

Mais ça a valu la peine ! J’ai déjà visité la Cité du Vatican, et il n’y a pas de cathédrales plus impressionnantes que la Basilique de Saint-Pierre, mais celle-ci est très, très proche. J’ai eu un moment très spécial quand j’ai découvert une relique de Saint Jean-Paul II, l’un de mes héros d’enfance.

Inutile de dire que la basilique est pleine de trésors :

Il y avait des drôles de changements pour nos jours :

J’ai continué par visiter le cimetière de Montmartre. En route, j’ai passé par le Moulin Rouge…et de mauvaises addresses.

Au cimetière, j’ai trouvé quelques de mes héros : l’acteur Michel Galabru, le musicien Adolphe Saxe (je suis aussi saxophoniste !), et le musicien Fred Chichin, des Rita Mitsouko. On peut voir qu’il attend Catherine Ringer — ça m’a rendu triste.

Après le cimetière — Rabbi Jacob, je suis arrivé ! Je dois vous dire — Les Deux Magots n’est rien de spécial comme resto (l’excellent millefeuille est à Pierre Hermé), mais c’était tout ce que je voulais. Être dans un endroit qui signifie quelque chose de vraiment spécial, c’est un rêve devenu réalité.

Après Les Deux Magots, c’était enfin le temps pour la Tour Eiffel. Je ne suis pas le genre de touriste qui pense que la Tour est la seule chose en France, mais il faut quand même la visiter. Je souhaite que j’aurais pu prendre plus de photos, mais à ce moment-là, mon portable n’avait pas trop d’énergie.

Les statues sont de Gustave Eiffel et l’inventeur américain, Thomas Edison. Edison lui a rendu visite dans son appartement au sommet de la tour.

Je suis parti de la Tour et j’ai marché par l’Avenue George V vers les Champs-Élysée. J’ai arrêté à l’hôtel George V pour brancher mon portable. Après 20 minutes, je suis parti à l’Arc de Triomphe. On ne peut pas visiter l’extérieur de l’Arc en ce moment — le gouvernement est en train de le préparer d’être vandalisé emballé par l’ « artiste » Christo. Je n’ai visité que le musée à l’intérieur — c’était quand même très intéressant ! Il y a une grande exposition sur les tombeaux des soldats inconnus partout dans le monde. Et il y avait une histoire TRÈS française derrière le tombeau français — il n’y avait pas de plans pour le tombeau après la Première Guerre Mondiale, jusqu’au moment où quelqu’un dans le gouvernement a appris que les anglais construisaient un tombeau de ce genre. Tout à coup, les Français ont construit le leur avant les anglais !

J’ai aussi trouvé ces livres très drôles à cause de leurs titres. En espagnol et en allemand, le nom de l’Arc est traduit — mais pas la version en anglais !

J’aurais aimé visiter la Maison Louis Vuitton aux Champs–Élysée — c’est un rêve depuis longtemps. Mais également avec leurs magasins aux États-Unis, il faut faire la queue à cause de Covid. Je n’ai pas eu assez de temps pour patienter.

J’ai essayé de finir par visiter la Grande Arche de La Défense, mais Google m’a trompé sur la bonne route, et j’ai perdu trop de temps. Au lieu de ça, j’ai visité mon autre magasin préféré, Le Temps Des Cerises, pour acheter plus de jeans. La vendeuse m’a donné quelques masques en cadeau avec mes achats !

Je dois vous dire, je suis vraiment en colère en ce moment contre mes compatriotes pour leurs mensonges sur les parisiens. Presque tout le monde a été très sympa avec moi, et personne n’est vraiment impoli. J’entends parfois la même chose des Français. C’est injuste. Je ne suis pas sous le sortilège parisien — ça devrait être clair, j’adore le pays entier — mais je n’ai que de bonnes choses de dire sur tout le monde.

Sauf quatre. J’ai failli être arrêté dans le métro par des policiers au métro. Je me suis perdu en cherchant la sortie, et j’ai suivi un panneau sans remarquer que le tunnel est devenu interdit. Tout à coup, quatre policiers m’ont encerclé, et m’ont demandé où j’allais. Quand j’ai expliqué, c’était clair qu’ils pensaient que j’étais soit menteur soit con. (C’est les deux, les amis !) Ils m’ont laissé partir, mais c’était un moment effrayant.

C’était un jour très long, et bien fatigant. Mais j’ai réussi à visiter beaucoup des lieux dont j’avais envie. Selon mon portable, j’ai marché 22 km, et c’était éteint pendant environ 20% de la journée !

Hâte de vous dire ce qui a suivi aujourd’hui à Rouen !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s