Adieu, hibou vert

J’aime trop les gros chiffres ronds, comme quand sa voiture arrive à 10 000 km, la bourse Dow Jones atteint 30 000, etc. Alors bien que j’aie fini le cours de français sur Duolingo il y a 9 mois, je viens de réussir mon dernier but. Voilà :

C’est un peu ridicule, mais je ne sais pas quitter le hibou vert. Duo et moi, nous sommes ensemble depuis presque trois ans, et il m’a apporté ce que j’aime le plus au monde entier — vous tous. Pour le meilleur ou pour le pire, je n’ai eu qu’une rupture dans la vie, et j’espère que vous me pardonnerez pour mes sentiments idiotes, mais ça sent bien la rupture. (Pour être bien clair, je ne suis pas attiré à Duo.) Il y a deux raisons.

D’abord, je pense souvent « Vous avez une langue au lieu d’une femme ». (Pour l’énième fois, oui, je me vouvoie. Ce gars-là n’a pas le droit de me tutoyer.) Peut-être fou, mais honnête. Il y avait une écarte de 7 mois entre le début de mes études et le début du blog, mais qu’est-ce que c’est que ce blog qu’une lettre d’amour publiée tous les jours ? Ne plus avoir Duolingo sera comme si j’avais dit, « Je n’irai plus à notre café préféré, celui où nous prenions un verre ensemble quotidiennement. »

Mais en plus, ses habitudes sont devenues insupportables depuis longtemps, exactement comme une rupture. Duo m’envoie des courriels et des notifications à toutes les heures pour me rappeler étudier. Il y a un an et demi, Duo a acquis une douzaine de personnalités (sous la forme de nouveaux personnages ; il n’est pas fou), chacune plus ennuyeuse que la précédente. Ses blagues n’étaient jamais drôles. Jusqu’à très récemment, il y avait un système de points et de classement très abusif. On pouvait réussir une belle centaine de leçons sans rien gagner dans le classement, car c’était facile à tricher. Tous ces comportements ne me manqueront pas du tout.

J’ai partagé plusieurs fois le « meilleur » de Duolingo (voilà et voilà), mais voici quelques derniers souvenirs.

J’ai vu celui-ci et ai pensé à Flanel :

Une grosse source de colère était l’attitude vers le genre. Vous n’avez aucune idée à quel point ils détestent enseigner ce sujet. Quoi que l’on pense de la société, ma grammaire est correct ici (le manque de «!? » n’est pas le problème), et j’ai perdu beaucoup de temps à n’importe quoi :

La version anglaise de cette phrase n’a aucun genre pour le mot « partner », alors je n’ai pas du tout apprécié cette correction non plus :

Mais juste quand on aurait pensé que l’on aurait compris, ÇA ARRIVE :

Le jeune garçon en haut s’appelle Junior. Il est le fils d’Eddy, père célibataire qui a toujours de mauvais rencards. Mon cauchemar, c’est que je suis Eddy :

Je dois vous dire, l’idée suivante n’a jamais marché, même pas une fois. Évidemment, faut échanger du genre :

Mais j’avoue, ils me comprennent mieux que j’aimerais avouer :

Et si je suis complètement honnête, ils m’ont payé pour apprendre le français, jamais l’inverse. Je ne me suis jamais abonné à Duolingo Plus (récemment devenu Super Duolingo), alors pas une centime dépensée de ma part. Mais ils m’ont payé 100 $ (en 2020) pour participer à une étude de contrôle qualité. Je voudrais juste vous rassurer, chaque centime de cette chèque-là à fini par être dépensée chez la FNAC pour des films. Ils peuvent se consoler du fait qu’au moins, j’ai utilisé ce que j’avais appris. 10 centimes par jour, c’est pas grand-chose à la fin, mais je l’apprécie.

Ne pleurez pas quand même pour leurs revenus — j’ai dû regarder des milliers de publicités, une après chaque leçon. Et il y avait des dizaines de leçons par jour pendant ces deux ans-là. Ils ont été payés.

J’ai enregistré les étapes en preuve ; j’ai un peu hésité car j’ai cru que le portable m’avait demandé de supprimer mes données ainsi que l’appli, mais j’ai eu tort.

Alors, d’ici où ? J’ai fini avec Kwiziq, alors maintenant j’ai pas de leçons formelles. Une fois le DALF C1 est réussi, je ne me sentirai plus obligé d’étudier, mais ce jour-là n’est pas proche. En fait, j’ai peur qu’il n’arrive jamais. Pourquoi ? Voici l’une des épreuves :

Je ne sais pas si j’arriverai jamais à écrire des textes aussi courts !

6 réflexions au sujet de « Adieu, hibou vert »

  1. Náriël

    La synthèse est probablement l’un des exercices les plus difficile qui soit 😅 J’en garde d’assez mauvais souvenirs car c’était un exercice dans lequel je n’étais pas très douée.
    Je te souhaite de réussir à passer le DALF avec succès 😉

    Aimé par 1 personne

    Répondre
  2. Ping : Épisode 43 — au revoir, les galettes ! | Un Coup de Foudre

  3. Ping : Not faire | Un Coup de Foudre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s