Les Tontons Flingueurs

Ce soir, j’ai regardé Les Tontons Flingueurs. Quel film intéressant ! Les membres de mon groupe sur Facebook que me l’a recommandé savaient à l’époque que je je cherchais des comédies. Mais c’est un peu trop simple d’appeler ce film «une comédie». C’est comme «Le Parrain» de Coppola a commencé avec le retour de Michael, puis à passé deux heures en parlant des problems quotidiens des gangsters — et leurs problèmes incluent parfois d’essayer de s’entre-tuer !

C’est tout à dire que j’ai bien profité de ce film ! Ce que M. Coppola a fait, c’est nous montrer que le gangster le plus intelligent gagnera, mais quand il gagnera, il aura tué autant de monde que les plus vicieux. Ce que Messrs. Lautner et Audiard a fait, c’est que la vie est souvent en désordre, et même les plus intelligentes idées tournent mal. Un gangster peut commencer par planifier à tuer son ennemi, et plus tard finir par boire ensemble. (J’aurai essayer de faire la même chose avec mon ex — je plaisante !)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s