Le bilan de l’année 2022

C’est la fin de l’année, et encore une fois le temps pour réfléchir un peu. Si j’ai vécu la meilleure semaine de ma vie en 2021, cette année a eu aussi ses récompenses. Revivons les meilleurs moments d’Un Coup de Foudre en 2022.

Tombeau de Napoléon, Indochine au Stade de France, Mon dîner indrien, Autographe de Nico

La plus grande réussite de l’année est sans doute ce qui m’est arrivé en janvier, donc après ça, la chute sans fin. Non, je plaisante, mais c’est absolument le cas que ma critique du « Second Degré N’est Qu’une Température » a transformé le blog. Ça m’a fait entrer dans ce que j’appelle L’univers cinématographique Light & Smell (d’après l’UCM), le cercle de blogueurs tous liés par cette blogueuse extraordinaire. On trouve parfois des tags ici, inspirés par d’autres comme La lectrice en robe jaune ou La bibliothèque Roz, mais ça vient tout du même groupe, et ce sont ses recommandations qui ont guidé mes premiers pas en tant que lecteur.

Une chose inattendue, mais malheureusement nécessaire, c’est que le rythme de mes films a beaucoup ralenti. L’espace pour tous ces disques, c’est un problème ! Mais si 2020 a été l’année de de Funès, et l’année dernière celle de Belmondo chez moi, celle-ci est quelque chose d’inestimable — l’année où les films sont devenus une activité sociale. Pendant le confinement, il était important de tout regarder tout seul. Pourtant, même après avoir être « libéré », il restait le cas que personne parmi mes connaissances ne pouvait partager mes films avec moi. Grâce à l’OCA, ils ne sont plus toujours « mes » films, parce que c’est pas moi qui les choisis. Mais quand je vous parle des dîners après, ça vaut plus que n’importe quel film.

C’était aussi l’année de la télé. Après le premier Visiteurs, je vous ai dit que c’était presque le temps de vous rejoindre dans le présent. Et avec Les Combattantes, et Les 12 Coups de Midi, ce moment est arrivé. Il me reste un grand monde plein de de Funès, de Bourvil, et de Gabin pour explorer, mais j’ai regardé Kaamelott : Premier volet sans comprendre, et c’était pour le pire. C’est le temps de pousser ma connaissance de l’actualité culturelle. Pas assez pour écouter Jul exprès, mais vous comprenez.

Et c’était l’année de lire. Vous avez la mauvaise impression de moi — j’étais toujours beaucoup plus d’un rat de bibliothèque que de cinéphile, mais je manquais de la confiance de lire des livres jusqu’à cette année. Avec deux tomes des Chroniques Occultes, l’autobiographie de Claire Koç, et Prospérine Virgule-Point (toujours en cours), tout est changé. Franchement, je n’arrive toujours pas à le croire.

Je crois qu’aucun de vous n’a vraiment cru que je ferais la plus grande bêtise de ma vie. Mais 24 heures de vols juste pour tourner cette vidéo, ça restera un souvenir pour toujours :

Et je dois vous dire, ça fait une histoire remarquable pour me présenter à de nouvelles connaissances ! (J’ai déjà validé ça plusieurs fois.) Je n’ai qu’un regret de ce jour-là. Je souhaite que j’avais acheté un deuxième billet pour avoir un invité (et non, pas cette personne !). C’est nul de faire tout ça tout seul. Non, je ne connais personne aux États-Unis qui aurait volé comme ça. Prendre un train vers Paris, c’est tout autre chose.

J’apprécie tellement que vous êtes de plus en plus nombreux. Les trois derniers mois en particulier m’étonnent. Je raterai doubler le traffic par moins de 450 vues, mais c’est déjà au-delà de mes rêves les plus fous (quant au traffic). Merci de votre confiance.

Il me surprend toujours que je suis devenu baladodiffuseur, comme le dit nos amis québécois. Je croyais qu’il serait chanceux de durer 10 semaines : il y a maintenant plutôt 41 épisodes sans rater une semaine, même en voyageant, j’en suis fier ! Le graphique en bas mesure toutes les deux semaines, mais ce qui compte, ça pointe dans la bonne direction. Demain, des nouvelles sur ce sujet.

Puis-je me vanter juste un peu sur ma relation avec les médias ? (Une phrase qui n’aurait aucun sens en anglais en parlant de moi !) Si on m’avait dit au début de l’année que je compterais Anne-Élisabeth Moutet, Emmanuelle Ducros, et Claire Koç comme des connaissances, serais remarqué par Pierre Lescure, et apparaîtrais dans un journal, je l’aurais appelé menteur. Je n’arrive même pas à imaginer comment 2023 peut aller mieux. (Quant aux médias seulement : on pourrait me cogner sur la tête — mon plus grand rêve, bien compris ; je pourrais être embauché par une entreprise française, etc.)

Je ne veux pas finir sans vous mettre à jour sur quelque chose. Je suis apparemment devenu le Flaubert des brouteurs, un honneur que j’ai pas cherché. Mais moi, ils me cherchent pour mieux apprendre leur tâche !

La dernière fois, j’ai fini par remerciant ceux qui étaient avec moi. Cette liste est devenue beaucoup trop longue pour ici, mais j’espère que ceux d’entre vous qui écrivent des blogs se reconnaîtront dans les « C’est le 1er ». J’ai de nombreux amis qui n’apparaissent ici que dans les commentaires, ou seulement ailleurs, et j’ai aucune envie de les insulter en oubliant quelqu’un. Mais vous êtes tous vraiment spéciaux à moi (non, pas vous, les brouteurs), et je suis vraiment reconnaissant. Alors je veux finir avec une offre, parce que j’en dois tellement à beaucoup :

Si vous me fréquentez, et vous savez que je vous reconnaîtrez (donc pas vous, les brouteurs), n’hésitez jamais à me demander de l’aide avec l’anglais ou à trouver quelque chose aux États-Unis. La bonne adresse e-mail est sur la page d’accueil. Il est impossible de rendre ce que je reçois aux mêmes personnes, mais je peux au moins faire la même qu’eux.

Merci de m’avoir écouté, de m’avoir lu, et on se reverra en 2023 !

17 réflexions au sujet de « Le bilan de l’année 2022 »

  1. jeanlouispaulmarchal

    La France, c’est bien. La France dans l’Europe de l’Ouest et pas très loin de cette énervante Suisse qui est dans l’Europe géographique et certainement pas politique, c’est vrai que l’esprit Suisse peut en énerver plus d’un. Rousseau et Voltaire se sont longuement étripés, en paroles uniquement, mais à la fin, Rousseau était un peu amer. Voltaire, ami des riches et des puissants, plus malin que tout le monde, aurait pu freiner ses critiques.
    Il ne faut pas oublier les états unis d’Amérique, et l’admiration portée aux états unis d’Amérique par plus d’une personne dans le monde. Mais pour le moment, nous sentons bien que Justin met en lumière le meilleur d’une culture que j’ai plutôt envie de qualifier d’européenne que simplement française. Le succès en audience est facile à mesurer. Une prouesse de Justin et de mettre ce qui se trouve effectivement de remarquable en France en relation.

    J’ai en permanence dans un coin de chez moi le deuxième tome de Tocqueville.

    La démocratie en Amérique
    https://fr.wikipedia.org/wiki/De_la_d%C3%A9mocratie_en_Am%C3%A9rique

    Cette pensée d’un aristocrate français est simplement merveilleuse. Elle est libre de droits. Elle appartient à toutes et à tous.

    Dire aujourd’hui que Tocqueville est à la mode, bon, des intellos de Saint-Germain des Prés (donc la quintessence de la ville-lumière) et d’ailleurs, dans chaque métropole de région, on a bien sûr les mêmes intellectuels. Mais faut-il interdire l’apprentissage lire écrire et un peu compter quand même pour ne plus avoir de ces orgueilleux maîtres à penser ? Il nous faut bien avoir des infrastructures qui marchent, des avions incroyablement sûrs, une capacité à prendre soin de populations entières. Nous avons besoin d’ingénieurs, d’avocats de juristes, de procureurs pour que ce monde tourne, et Vladimir maître du monde en alliance avec le chinois N° 1 du moment, c’est vrai que cela ne plairait pas à tout le monde.
    Justin, avec délicatesse, ne met pas en lumière les succès de son pays, qui sont indéniables. C’est la même délicatesse qui est celle de Dickens qui ne fait jamais allusion à un empire britannique tout puissant

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Grandes_Esp%C3%A9rances

    Avec Justin, les lecteurs rient et s’amusent et s’instruisent de plus en plus …
    Et je suis certain que 2023 sera également un feu d’artifice

    Aimé par 1 personne

    Répondre
  2. Light And Smell

    Comment finir l’année en beauté et en douceur ? Venir sur ton blog et lire tes gentils mots ❤
    Je suis ravie de voir que ton blog attire de plus en plus de chanceux lecteurs. Ta bonne humeur est contagieuse et tes bons mots me font toujours bien rire 🙂 Quant à ta passion pour la France, elle est impressionnante. J'en parlais hier à mon compagnon en soulignant un certain paradoxe : c'est grâce à toi que je découvre plein de plats, de régions et de films français !
    Je te souhaite une bonne année ainsi qu'à ta fille et à Mr Descarottes 🙂 Oups, j'ai dû le vexer en le plaçant à la fin, j'espère qu'il ne va pas trop te le faire payer…

    Aimé par 2 personnes

    Répondre
  3. Ping : Épisode 42, Bon Nouvel An ! | Un Coup de Foudre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s